« LES CAHIERS DE MIGNANE LE FOU DU VILLAGE » : Khalifa, Thiakhane Fakhee !



« LES CAHIERS DE MIGNANE LE FOU DU VILLAGE » : Khalifa, Thiakhane Fakhee !
Le martin pêcheur, d’un plongeon piqué remarquable sortit de l’eau, avec sa proie. C’était le «soir» au moment où les pêcheurs communément appelés « somonos »  venaient de terminer leur pêche laissant sur place les poissons menus fretins dont les perles, martins pêcheurs et autres pélicans raffolaient.

Oncle Mignane vautré dans sa chaise pliante, observait attentivement les activités qui se menaient sur cette mer bleue calme et ridée par le fait d’une légère brise maritime qui rafraichissait un tant soit peu le climat.
 Oncle Mignane était plongé dans une introspection réflexive profonde ; il se rappelait la sortie du président Macky Sall le « fils adoptif » de «  Laga  Ndong o tabor » et de « Mame Mindiss », le roc, lors de l’ouverture de la campagne pour le référendum ; «  khou fagne na Ngor Sarr o, Rog a dëb no koloum, o fagnin fagne fagne ta wa thia thia.. » Tel un cri de ralliement ! Il n’en fallut pas plus pour mobiliser. Des berges du Sine aux falaises abruptes du pays Safene ! L’opposition crypto personnelle des Idrissa Seck et autres Sidy Lamine Niass en prit aussi pour son grade dans ses envolées. Ses doutes sur l’issue du référendum s’étaient aussi évanouis

Oncle Mignane compara Macky au virtuose de la négritude  « Kor Siga » Léopold Sédar SENGHOR l’un des pères fondateurs du Sénégal et du seul grand parti qu’il reconnaissait comme tel : le parti socialiste (P.S).
Subitement oncle Mignane débuta un monologue intense et enrageait en pensant au coup d’état manqué de la «  clique » de Dakar, Khalifa SALL en tête, contre son mentor Ousmane Tanor DIENG ; il voyait là même un parricide !

Il s’en voulu parce qu’il avait prédit le coup. Il était triste, Mais tout d’un coup son visage se détendit.  Il se consola en se rappelant « l’histoire du gigot » du village de Imbang. C’était lors des funérailles d’un grand dignitaire sérère Tokor Diegane (le détenteur de la richesse). A l’époque  on mettait au milieu du grand bol rempli de riz uniquement un quartier de viande bouilli ; il n’y a pas d’autres condiments, juste du riz blanc ou légèrement  rougi. Quand la meute commença à manger, Ngor le plus jeune du groupe avança sa main sur le quartier de gigot. Et toutes les autres mains s’abattirent sur la sienne ; «  Mbara, M’bara…touk.. » Khalifa Sall dans le P.S  vivra désormais toujours et pour toujours ce mélodrame dans sa conscience: « Mbara Khalifa…! Touk Khalifa… !! » Comment les ouilles de Khalifa ont ils pu imaginer un tel coup d’état avec autant de flagrance parce que subitement le débat leur devenait défavorable ?

Ne pas comprendre que le Parti socialiste est aujourd’hui sur une position d’histoire c’est ne lire correctement le cours des choses. Apres avoir défait Wade contre lequel Ousmane Tanor s’est démené pendant douze longues années, comment imaginer enrôler le PS derrière le Front de Decroix dans une aventure « noniste » insensée ! C’est vrai qu’il n’a pas participé aux Assises – Wade l’avait interdit - , ni aux émeutes du 23 Juin , ni à la Présidentielle avec Benno Ak Tanor, mais de là à vouloir embarquer le PS avec l’opposition, il fallait cogiter à l’envers pour comprendre !

Promouvoir et supporter la révolution des assises nationales c’est placer le parti sur la rampe de la conquête du pouvoir. Khalifa Sall et sa clique savent pas que la complexité de la conquête du pouvoir exclut le pouvoir parcellaire comme moyen et privilégie le champ collectif. Aussi hégémonique et ancien que le parti socialiste soit, ce dernier a besoin d’alliances pour accéder au pouvoir suprême. L’Alliance pour la République serait elle un parti libéral il reste indubitablement animé par des hommes de gauche : Mimi, Seydou Guèye El Hadji Kassé et autres, Cheikh Mbengue, Luc Sarr, Mahmouth restent tout de même des hommes de gauche de valeur. Le Secrétaire général du P.S Ousmane Tanor DIENG a pour tache de l’heure de placer le Parti sur la rampe de l’avenir au sein d’alliances fortes avec les forces vives du pays dans le cadre d’une démocratie participative qui est seule à mesure de prémunir le pays de la réaction et des velléités de restauration du Parti libéral défait par l’alternance de 2012.

Son âge avancé n’émoussant pas sa conviction et la pertinence de ses réflexions, oncle Mignane estime que l’erreur de Khalifa est de confondre son avenir politique personnel à l’avenir du parti dans les élections présidentielles.

Au fait qui est ce qui empêche Khalifa Sall l’éternel Secrétaire à la vie politique qui a la responsabilité de l’animation du Parti de sillonner le pays et de rencontrer les coordinations massifiant ainsi le P.S ? C’est d’abord cela son challenge  au lieu de s’évertuer créer un pouvoir « dakarien » au sein du Parti.

D’ailleurs, pour prétendre au suffrage des sénégalais au nom du P.S faudrait-il être investi par le parti or, l’investiture au sein du parti suppose des primaires  pour respecter la démocratie interne. Aura t il des craintes de gagner ces Primaires socialistes ? Ou celles de Benno Bokk Yaakar ? Face à Macky par exemple qui demanderait officiellement son investiture par le P.S, à Mamadou Lamine Loum, à Pierre Sané, à Wilane  à Abdou Latif  Coulibaly, Mimi Touré, etc… ? 

Oncle Mignane invoque la sagesse et la patience, ces vertus paysannes comme les vit si humblement Ousmane Tanor DIENG de Ngueniene né à quelques encablures de Mbissel, le Tombeau de Meissa Waly Dione ; savoir enfouir ses graines au mois de mai en pleine saison sèche et attendre…. oui attendre …et scruter le ciel ! . Le P.S. n’est pas d’obédience prolétarienne certes, il est d’allure paysanne, il n’est pas un parti «  dakarien », il est national. Khalifa Sall, est comme ce Mbaye Ndiaye de l’APR qui a délaissé son Sine Natal contrairement à Tanor DIENG qui a osé s’investir à Nguéniene et accepter humblement d’être Maire de sa petite bourgade de moins de 5 000 âmes . Il faut décomplexer les cadres de
ce pays qui doivent retourner à leur base naturelle plutôt que de rester à Dakar pour y créer des partis « urbains ». Que les dakarois prennent le courage de prendre les destinées de leur ville à leur, je dis oui. Mais quand on veut devenir Président de la République, il faut accepter d’aller dans nos chaumières et de parler au pays profond. Et laissons Dakar aux Alioune Ndoye, Seydou GUEYE, Youssou Ndour, Abdoulaye DIOUF Sarr et autres Pape Maël Diop !

Oncle Mignane ayant observé longuement ces infatigables pêcheurs, monologua : qui dira à Khalifa Sall et à ses souteneurs de se méfier des sirènes de maître Abdoulaye WADE qui leur aurait promis le plan B du parti démocratique Sénégal (PDS) ! Ca se dit et en Vieil homme avisé, il se dit qu’il n’y a pas de fumée sans feu.
Khalifa a voulu poser la toiture d’une case sur une autre, elle s’avéra trop petite ou trop grande …» Le Jeu en valait il la chandelle ?

Khalifa Mbara  Way – Touk WAYE  !!! Thiakhane Fakhee !

ONCLE MIGNANE

Vendredi 1 Avril 2016 - 21:40




1.Posté par Caxaanfaxe le 04/04/2016 18:20
Bof...un bédouin complexé....

2.Posté par zara massage et pose bien-etre le 11/04/2016 01:14
MASSAGE ET POSE BIEN ETRE
Un cadre convivial et chic pour un bon massage
avec de belles filles clean et professionnelles.
Nous vous proposons ces types de massages :
1-simple (doux,relaxant ,tonifiant et sportif)
2-cajoling lomi lomi sensuel
3-savonnage
4_4 mains et domicile ou a l hotel
Ne chercher pas loin, bénéficier de nos services alors faites
78 389 39 55 /77 296 42 25/78 409 07 02 / 77 461 95 01
NB: promo 1 seance achetee = 2 moitie payee khana nekh !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter