LIVETWEET-Procès Karim WADE : Constitution ou non des avocats anciens agents de l’Etat ?

Elle a été la principale pomme de discorde entre la défense et la partie civile lors de l’ouverture du procès Karim Wade le jeudi 31 juillet dernier. En effet, la constitution ou non des avocats, anciens agents de l’Etat, chargés de la défense de l’ancien ministre des infrastructures, Karim Wade poursuivi pour enrichissement illicite devra être vidée ce lundi 04 août, 2e jour du procès, par la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). Pressafrik.com vous propose de suivre et de réagir sur l’évolution du procès via les fils twitter avec les Hashtag #Karimwade, #Karim, #Procèskarimwade.



LIVETWEET-Procès Karim WADE : Constitution ou non des avocats anciens agents de l’Etat ?
Me Souleymane Ndéné Ndiaye, Me El Hadji Amadou Sall, Me Madické Niang, Me Alioune Badara Cissé, tous anciens ministres de la république pourront-ils plaider contre l’Etat du Sénégal, ce lundi 4 août, 2e jour du procès de leur client Karim Wade ? Le juge Henry Grégoire Diop en décidera. La constitution ou non de ces avocats du pool de la défense avait occasionné le renvoi du procès lors de l’ouverture, le jeudi 31 juillet. En effet, selon les dispositions de l’article 11 de de la loi 2009-25 du 8 juillet 2009 relative à l'ordre des avocats, un avocat, ancien agent de l’état ne peut plaider contre l’Etat. Ce pour une durée de 3ans à partir de la cessation de ses fonctions. Cette exception, soulevée par maître El Hadji Diouf, avocat de la partie civile devra donc être vidée pour mettre fin à la rude bataille de procédure entre les deux parties et permettre d’entrer dans le fond du dossier. Verdict dans quelques heures…

#karimwade


#Procèskarimwade



Lundi 4 Août 2014 - 10:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter