La BAD approuve un financement de 48,4 millions de dollars pour le Document Stratégie Pays pour le Sénégal pour l’année 2016

La Banque africaine de développement (BAD) a donné son accord pour octroyer au Sénégal des financements de 1,4 milliard de dollars EU sur 2016-2020 dont un appui budgétaire de 48,4 millions de dollars pour 2016 pour le Document de stratégie pays pour le Sénégal sur les cinq (5) prochaines années (DSP 2016-2020).



L’engagement a été pris hier à l’issue d’une session ordinaire tenue à Abidjan par le conseil d’administration de la banque africaine de développement (BAD). Le soutien de la Banque africaine de développement (BAD) vise à soutenir le Document de stratégie pays pour le Sénégal sur les cinq (5) prochaines années (DSP 2016-2020). La nouvelle stratégie comporte deux piliers qui sont: Appui à la transformation agricole et Renforcement des infrastructures de soutien à la production et à la compétitivité (énergie et transports).

Les financements envisagés par la BAD sur 2016-2020 sont estimés à 1,4 milliard de dollars. A cela s’ajoute les possibilités additionnelles de financement offertes à travers des instruments comme Africa50, Africa Growing Together Fund, et des fonds fiduciaires comme le Fonds environnemental mondial, le Fonds d’assistance pour le secteur privé africain.

Selon le communiqué de la BAD,  Ces financements viendront s’ajouter aux interventions de la BAD depuis 1972. En effet depuis cette date à ce jour, la BAD a approuvé un total de 95 opérations en faveur du pays pour un montant cumulé de 1200 milliards de FCFA. Le niveau des engagements de la Banque est une illustration des liens solides de partenariat qui ont été tissés entre le Sénégal et la Banque, depuis plus de quatre décennies de coopération.

La nouvelle stratégie est alignée sur le Plan Sénégal Emergent (PSE), la Stratégie de Développement (2014-2035) du pays et son plan d’action prioritaire 2014-2018. Elle est aussi alignée sur la stratégie  décennale de la BAD, notamment la croissance inclusive et la croissance verte avec un accent particulier sur les « Top 5 » : éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie, nourrir l’Afrique, industrialiser l’Afrique, intégrer l’Afrique et améliorer la qualité de vie des Africains. Elle va appuyer plusieurs projets phares du PSE dans les secteurs « Agriculture, agro-industrie et produits de la mer », « Hub logistique et industriel régional », « l’énergie et les transports ». Elle appuiera entre autres les agropoles, Programme d’Urgence de Développement Communautaire, le Train Express Régional, la promotion et la modernisation des villes et « la mise en œuvre stratégique et le suivi-évaluation du PSE ».

Par ailleurs, dans ces 1,4 milliards de dollars envisagés le Conseil vient d’approuver un appui budgétaire de 48,4 millions de dollars au titre de l’année 2016 visant à soutenir les efforts des autorités sénégalaises dans la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE) notamment la mise en œuvre du programme d’appui aux réformes de développement local du pays en soutien au Programme d’urgence de développement communautaire.   
 

Khadim FALL

Jeudi 15 Septembre 2016 - 16:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter