La CENA préoccupée par la sécurité du second tour : Doudou Ndir demande au ministre de l’Intérieur « d’appliquer la loi sur le port d’arme »

Le président de la Commission électorale nationale autonome (CENA) Doudou Ndir a exprimé, lundi à Dakar, sa préoccupation pour la sécurisation du second tour de la présidentielle et exhorté le ministre de l’Intérieur à maintenir l’ordre sur l’ensemble du territoire.



La CENA préoccupée par la sécurité du second tour : Doudou Ndir demande au ministre de l’Intérieur « d’appliquer la loi sur le port d’arme »
« La sécurisation du vote, conditionnée par le maintien de l’ordre sur l’ensemble du territoire, demeure une véritable préoccupation », a indiqué, le président de la CENA qui tenait une conférence de presse.
M. Ndir a souligné que les échos relatés par la presse ces derniers jours ont fait état de l’arrestation de personnes détenant des armes et circulant librement en ville.

Le président de la CENA présentait le bilan du premier tour de l’élection présidentielle du 26 février dernier. L’organe de contrôle a jugé les résultats du vote « fiables »’ et a reconnu que le scrutin s’est déroulé dans des « conditions acceptables ».

Toutefois, il a estimé que les quelques manquements notés ça et là n’ont en « rien entaché la régularité et la transparence du scrutin », promettant d’y apporter « les corrections nécessaires », en vue du second tour devant opposer Macky Sall à Abdoulaye Wade, le 25 mars prochain.

« Nous invitons les forces de défense, de police et de gendarmerie à mener le travail de sécurisation de l’espace public avec la fermeté qu’exigent les circonstances du moment, dans le respect du droit des citoyens », a encore dit le président Ndir.

Il a également demandé au ministre de l’Intérieur de « faire appliquer l’arrêté interdisant le port d’arme ».
« La CENA rappelle que le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, avait il y a quelques semaines pris un arrêté interdisant le port d’arme sur l’ensemble du territoire national. Elle invite à l’application stricte de cet arrêté pour prévenir les troubles qui pourraient perturber le déroulement normal du scrutin », a-t-il notamment dit.

APS 


Lundi 12 Mars 2012 - 18:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter