La Coalition Ndawi Askan Wi/Alternative du peuple au front pour la Refondation des institutions et contre le présidentialisme autocratique

Ousmane Sonko a été porté à la tête de la coalition Ndawi Askan Wi/Alternative démocratique composée de plusieurs partis partis dont PASTEF, RND, PPAS, MRDS etc. Devant les journalistes, ils ont présenté aux Sénégalais leur liste PENCUM NAWLE à travers un texte liminaire qui décrit un nouveau type de politicien.





La Coalition Ndawi Askan Wi/Alternative du peuple au front pour la Refondation des institutions et contre le présidentialisme autocratique
Pour réussir la "refondation démocratique des institutions et mettre fin au présidentialisme autocratique", la coalition Ndawi Askan Wi/Alternative du peuple mise sur un nouveau type de politicien. Dans le premier paragraphe du texte liminaire de leur face-à-face avec la presse ce jeudi 8 juin, Ousmane Sonko et ses alliés font une description précises des valeurs que doivent incarner ceux et celles qui comptent représenter les populations à l'Assemblée nationale. 

"Nous voulons en effet, avec les citoyennes et citoyens de notre pays, forger un leadership collectif nouveau ; un leadership fondé sur la compétence, l’intégrité, la crédibilité, l’humilité, la proximité et le terrain, la pédagogie de l’exemple pour le changement décisif des mentalités et comportements, et par-dessus tout, le respect de la parole donnée, combiné au respect dû au citoyen en tant
que nawle. Il s’agit précisément de se conformer au principe selon lequel le dirigeant n’est que le primus inter pares, choisi comme premier responsable parmi des femmes et des hommes libres et égaux, pour piloter le navire de leurs espérances communes, ou dans le cas d’espèce, parler et agir au nom des larges masses, incarner au sein du parlement leurs préoccupations et aspirations légitimes
", indique le document.

Ndawi Askan Wi est convaincu qu'au Sénégal, "il continue d’exister des hommes et des femmes de valeur, fidèles à l’éthique de l’engagement constant et sincère au service de l’intérêt général d’abord, et non au service de leur propre poche, de leur propre famille ou clan". 

Ainsi "Face aux enjeux de l’heure et malgré le foisonnement exponentiel des listes, il n’existe pas trois, mais bien deux camps, deux voies, deux systèmes, entre lesquels il s’agit de choisir : le camp du peuple opprimé et spolié ou celui des prédateurs, internes et externes ; la voie de l’indépendance nationale et de la souveraineté populaire ou celle de la dépendance et de la soumission aux puissances d’argent et de domination ; le système de la refondation de la République dans le sillage des Assises nationales et de la Commission Nationale de Réforme des Institutions (CNRI) ou le système du présidentialisme autocratique en vigueur dans notre pays de 1963 à nos jours".

Ndawi Askan Wi se définit comme "une coalition politique de convergences cohérentes et durables, non un consortium d’intérêts disparates et de circonstance. Mise en place par des partis politiques légalement constitués (PASTEF, Yoonu Askan Wi, MRDS, PPAS, RND, etc.), elle reste ouverte à la société civile et bénéficie d’ores et déjà, autour de la liste PENCUM NAWLE, de l’adhésion active de mouvements ou d’organisations nationalistes, patriotiques et panafricanistes tels que Taxaw Temm, Coalition Citoyenne pour le Changement, ANDS/Burabe, Diaspora Dooleey Senegaal et Diaspora Siin Weti, entre autres...".

Ousmane Sonko et ses colistiers s'engagent à procéder durant tout le cours de leur mandat, à un bilan périodique, public et contradictoire de leur action parlementaire, conformément aux dispositions de leur Charte du député. Cette dernière serait inspirée des sources de la Charte du Mande, des Recommandations de Thierno Souleymane BAAL et de la Charte de Gouvernance Démocratique des Assises nationales.

En conclusion, la coalition Ndawi Askan Wi/Alternative du peuple mettent en garde les autorités contre tout tripatouillage, coup fourré, fraude ou non-respect du calendrier républicain. "Il en va de la stabilité du pays et de la tranquillité de nos concitoyens", souligne le texte.

AYOBA FAYE

Jeudi 8 Juin 2017 - 17:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter