La Corée du Nord a exécuté 2 responsables accusés d'avoir désobéi à Kim Jong-un



La Corée du Nord a exécuté 2 responsables accusés d'avoir désobéi à Kim Jong-un
Le quotidien JoongAng Ilbo annonce que Hwang Min (ex-ministre de l'Agriculture) et Ri Yong Jin (haut responsable du ministère de l'Éducation) ont été exécutés par Kim Jong-un à l'académie militaire de Pyongyang au début du mois d'août. 

Manque de respect 
Hwang Min travaillait sur un nouveau projet dans le domaine de l'agriculture en Corée du Nord. Son tort ? Avoir exposé sa vision des choses. Comme sa politique était en contradiction avec les lignes directrices établies par Kim Jong-un, il a été exécuté sans pitié. 

Le même sort a été réservé à Ri Yong. Son malheur aura été celui de s'endormir lors d'une réunion avec Kim Jong-un. Ce qui a été perçu comme un manque de respect et de loyauté envers le dictateur nord-coréen. Il ne fallait pas plus de raisons valables pour supprimer ce haut responsable du ministère de l'Éducation. 

Purges et exécutions 
Depuis qu'il a pris les rênes du régime communiste en 2011, à la mort de son père Kim Jong-il, Kim Jong-un a assis son pouvoir par le biais de plusieurs purges et des exécutions de hauts dignitaires. 

En 2013, Kim Jong-un avait déjà fait exécuter son oncle Jang Song Thaek, l'homme le plus riche de la Corée du Nord. "Préjudiciable pour l'économie du pays", il était aussi accusé de vouloir de former un parti politique. En 2015, Hyun Yong Chol, l'ancien ministre de la Défense, avait également été supprimé par le dictateur nord-coréen.


Mardi 30 Août 2016 - 13:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter