"La Cour des comptes, l'ARMP et l'OFNAC méconnus des populations", (Plateforme)



L’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC) invite à traquer d’avantage les corrupteurs et les corrompus. Ce, pour l’intérêt du développement économique et social du Sénégal. Ainsi, l'OFNAC n’entend nullement baisser les bras dans le combat qu’il mène pour la conscience citoyenne et l’émergence d’une nouvelle posture face à la criminalité économique et financière. Hier, à l’ouverture de la rencontre portant sur le «contrôle citoyen sur la gestion des ressources économique locales », organisée par la plateforme des acteurs non étatiques, Nafi Ngom Keïta et Cie ont réitéré leur volonté de poursuivre le combat. 

Ces derniers restent convaincus que, tant que la fraude et la corruption ne sont pas combattues, le Sénégal n’avancera pas. «Aujourd’hui, l’engagement de l’OFNAC est de lutter contre l’impunité et la mal gouvernance, sous toutes ses formes. Malheureusement une étude rendue publique hier par la Plateforme des acteurs non  étatiques montre que la Cour des comptes, l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) et l’Ofnac sont généralement méconnus de la plus grande frange de la population », soutient le Colonel Ibrahima Diagne. 
 
Le représentant de Nafi Ngom Keïta ajoute : «56% des Sénégalais interviewés, précise l’étude, disent ne pas connaître la Cour des comptes et l’Armp».


Vendredi 26 Février 2016 - 11:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter