La FAO demande une aide d'urgence pour la Somalie

La FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, a lancé un appel à une aide d'urgence pour la Somalie, le 2 juin. Une aide estimée à 18 millions de dollars afin de répondre aux besoins alimentaires les plus pressants de ce pays de la Corne de l'Afrique.



Les opérations militaires ont accentué la crise alimentaire en Somalie, selon la FAO. REUTERS/Omar Faruk
Les opérations militaires ont accentué la crise alimentaire en Somalie, selon la FAO. REUTERS/Omar Faruk

La situation alimentaire en Somalie inquiète la FAO. La situation est préoccupante en raison du retard des pluies et des conditions météorologiques capricieuses, ce qui aggrave davantage la situation de la sécurité alimentaire, explique l'organisation. Mauvaises récoltes, stocks de vivres qui s'épuisent, prix qui s'envolent. L'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation estime que 18 millions de dollars sont nécessaires.

Les opérations militaires ont accentué la crise

Nicolas Tremblai, coordinateur du programme Somalie de la FAO, insiste sur le fait que « cette situation, qui était déjà très grave au départ, a été exacerbée par des chocs récents ». Outre des retards dans la pluviométrie dans plusieurs régions somaliennes,« les conséquences des opérations militaires menées contre les insurgés somaliens pour ramener un peu de stabilité dans des zones encore pleinement contrôlées par le gouvernement » ont eu un impact fort.« Les marchés des denrées alimentaires sont mal approvisionnés, et on observe des augmentations très importantes des prix », précise-t-il.« Dans certaines régions, les prix des céréales vivrières, qui sont le maïs et le sorgho, avaient augmenté en avril de 60% et de 80% au prix du marché de détail de l’an dernier ».

« Les populations de Somalie ne peuvent se permettre d'attendre l'issue de la prochaine récolte. Elles ont besoin d'une aide d'urgence pour améliorer leur sécurité alimentaire et préserver leurs moyens d'existence, dont la majorité dépendent directement de l'agriculture », insiste également Luca Alinovi, un autre responsable de la FAO en Somalie et au Kenya. Selon Nicolas Tremblai, les Etats-Unis et l’Union européenne pourraient répondre positivement à l’appel de la FAO, qui espère des résultats d’ici la fin de la semaine.

Source : Rfi.fr
 



Vendredi 6 Juin 2014 - 04:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter