La FIJ forme des journalistes à la couverture des élections au Togo

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a appelé aujourd’hui les journalistes du Togo à assurer une couverture professionnelle du processus électoral. La FIJ a lancé cet appel à l’occasion de l’ouverture d’un atelier de renforcement des capacités des journalistes le 9 juillet à la Maison de la presse de Lomé, la capitale du Togo.



La FIJ forme  des journalistes à la couverture des élections au Togo

Cet atelier de trois jours organisé en collaboration avec l’affilié de la FIJ au Togo, l’Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT) est financé dans le programme  LOTCO de la FIJ. Il  regroupe une trentaine de participants venus de l’ensemble des provinces du Togo et s’inscrit dans le cadre de la stratégie de la FIJ consistant à construire une culture de la sécurité et des droits de l’homme chez les journalistes et les médias dans les pays en période électorale.

« A travers ces sessions, nous rappelons à nos collègues qu’en temps de campagne électorale, le principal défi du journaliste est d’assurer une couverture professionnelle : fournir des informations crédibles et pertinentes aux électeurs. Cela implique la connaissance du cadre législatif qui régit le processus électoral et tous les aspects de ce processus, y compris les institutions électorales. En définitive, ce sont les journalistes qui doivent aider les électeurs à faire leur choix en toute connaissance des candidats, des partis, des programmes et des règles du jeu électoral», a déclaré Gabriel Baglo, directeur Afrique de la FIJ.

Les élections législatives togolaises auront lieu le 25 juillet prochain. La campagne électorale a démarré le 6 juillet et prendra fin le 23 juillet à minuit. Plus d’une vingtaine de partis politiques, groupements de partis et groupes d'indépendants ont présenté des listes pour ces législatives dans 30 circonscriptions électorales. Un peu plus de trois millions d'électeurs sont répartis dans 7.660 bureaux de vote. Au total 91 sièges sont à pourvoir contre 81 dans l'actuel Parlement, suite à un redécoupage électoral.

La FIJ a plusieurs fois appelé les autorités togolaises à s'engager pour la sécurité des journalistes et contre l'impunité, et les journalistes et professionnels des médias à augmenter la vigilance sur les lieux de manifestations tout en privilégiant le professionnalisme.

L’UJIT l’affilié de la FIJ salue l’organisation de cette formation qui vient à point nommé. « Car dans le contexte actuel, les professionnels des médias se voient exposés à toute sorte de danger. Leur sécurité est compromise durant la période électorale marquée par des conflits et manifestations publiques de tout genre. Le contexte politique togolais est souvent marqué par des rapports tendus entre la presse d’un côté et  les forces de sécurité et avec certains militants et acteurs politiques. Nous voulons changer cette tendance et nous invitons également les organes de presse à protéger et soutenir les reporters sur le terrain », a déclaré Credo Tetteh, secrétaire général de l’UJIT. « Cette formation marque également le point de départ de  l’Opération Haute Protection des Journalistes en période électorale que l’UJIT lance en collaboration avec la Force Spéciale Elections 2013, FOSEL 2013», a ajouté Tetteh.  

 Le rôle des journalistes et des médias dans la conduite du processus électoral et dans la sécurisation des résultats est fondamental.  A cet effet les intervenants et formateurs de l’atelier de trois jours viennent de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), des forces de sécurité, des médias, de la magistrature, et du barreau pour parler du processus électoral et des médias, du rôle citoyen des partis politiques et candidats dans un processus électoral, des médias et forces de sécurité en période électorale,  du Code de déontologie, de la responsabilité des journalistes et des médias dans la couverture médiatique, de la  campagne électorale et de la gestion des résultats par les médias, de l’analyse du discours électoral, des règles pour interviewer les hommes politiques, des reportages sensibles aux conflits, et des nouveaux médias.



Mercredi 10 Juillet 2013 - 19:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter