La FIJ interpelle le TOGO sur la sécurité de journalistes menacés



La FIJ interpelle le TOGO sur la sécurité de journalistes menacés
La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a interpellé aujourd'hui les autorités togolaises sur la sécurité de dix (10) journalistes qui reçoivent des menaces de mort au Togo dans l’exercice de leur profession, et qui sont accusés d’être critiques à l’endroit du régime.

« Nous condamnons ces menaces graves sur la vie des journalistes, et interpellons le Président de la République de tout mettre en œuvre pour garantir la sécurité des journalistes au Togo» a déclaré Beth Costa, Secrétaire Générale de la FIJ.

Dans un communiqué daté du 02 août dernier, l’Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT) affiliée de la FIJ, ensemble avec l’organisation des employeurs des médias, le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP), et l’organe d’autorégulation des médias, l’Observatoire Togolais des Médias (OTM) ont rencontré les autorités togolaises et demandé l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur ces menaces graves.

Selon, l’UJIT, les journalistes ciblés sont membres d’une organisation dénommée « Sos Journalistes en Danger qui feraient l’objet de complots visant à porter atteinte à leur intégrité physique, parce que jugés critiques vis-à-vis du pouvoir en place ». L’ UJIT a appris cette information le 25 Juillet 2011 par voie de presse, et a reçu copie de la lettre anonyme de menaces contenant les noms de 10 journalistes ciblés.

La FIJ s’inquiète pour la sécurité des journalistes au Togo et demande aux autorités togolaises de mettre fin à cet état de terreur.


Vendredi 5 Août 2011 - 12:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter