La FNCL exige la démission du PM, Mahammad Dionne



La FNCL exige la démission du PM, Mahammad Dionne
Ce lundi 15 décembre 2014, s’est réuni à la Permanence Omar Lamine BADJI, le bureau exécutif de la Fédération Nationale des Cadres Libéraux à l’effet d’examiner spécialement la sortie du Premier Ministre Mahammad DIONE sur les affaires ARCELOR/MITAL et PETROTIM. De prime abord, La FNCL dénonce l’arrogance et le ton irrévérencieux avec lesquels Monsieur le Premier Ministre s’est adressé aux sénégalais, devant le corps diplomatique, montrant ainsi son vrai visage.

 
A cet effet, la FNCL constate pour s’en désoler qu’en voulant défendre la famille SALL et non la République, Mahammad DIONE a confirmé la gravité des scandales ARCELOR/MITTAL et PETROTIM. De contrevérités en contrevérités, le Premier Ministre n’a fait que répéter lamentablement les mensonges successifs des Ministres Aly Ngouille NDIAYE et Amadou BA et du journaliste pétrolier Aliou SALL, par ailleurs, frère prête nom du Président de la République Macky SALL. Le gouvernement, à travers son chef, comme à l’accoutumée, s’est adonné à son jeu favori fait de manipulations de l’opinion, de mensonges, de duperies, d’incohérences, d’absence de transparence, de falsification de documents officiels.

 
Au lieu de s’ériger en défenseur et thuriféraire du frère du Président de la République, Aliou SALL qui n’est investi d’aucune charge gouvernementale, le Premier Ministre devrait plutôt éclairer la lanterne des sénégalais sur le montant réel des indemnités, des frais et honoraires des avocats, de la traçabilité des mouvements et de la mise à l’écart de l’agent judicaire de l’Etat. En sus de la violation flagrante de la loi portant code de transparence de l’UEMOA et de la loi organique relative aux lois des finances, par le fait de l’envoi à l’Assemblée nationale d’une loi des finances « justificative » et non rectificative, deux jours après l’adoption de la loi des finances initiale 2015, le gouvernement a fait montre de légèreté, de manque de sérieux et de considération envers la représentation nationale. DU JAMAIS VU !!!


Face à la gravité des faits ci-dessus évoqués, la FNCL exige la démission immédiate du Premier Ministre et de son gouvernement. A défaut, la FNCL va saisir le Groupe Parlementaire des Libéraux et Démocrates ainsi que tout autre député patriote soucieux de la transparence et de la bonne gouvernance afin d’introduire une motion de censure contre ce gouvernement.


Mardi 16 Décembre 2014 - 10:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter