La FSF vers l’expertise étrangère : Koto rétrogradé en coach adjoint ?

C’est ce mardi, à l’issu de la réunion du comité exécutif de la Fédération sénégalaise de football (FSF) qu’on connaîtra le sort réservé au sélectionneur national. Devant l’urgence de la remobilisation des troupes, joseph Koto pourrait provisoirement rester au poste.



La FSF vers l’expertise étrangère : Koto rétrogradé en coach adjoint ?

Son rapport au match Sénégal vs Cote d’Ivoire déposé sur le bureau du président de la FSF depuis jeudi dernier, Joseph Koto attend fébrilement comme un écolier après un examen, la commission du comité exécutif qui se réunit ce mardi.


Dans le document remis à la FSF, le sélectionneur a expliqué ses choix technico-tactiques notamment les quatre attaquants alignés d’entrée, par l’impérativité d’inscrire deux buts sans en prendre. Il a également insisté sur le fait que dans le jeu, le Sénégal s’est procuré plus d’occasion de scorer que l’adversaire qui a fait la décision sur deux coups de pieds arrêtés , relevant que ceux qui sont entachés d’erreur d’arbitrage.


Plusieurs membres du comité exécutif seraient sensibles au fait que Joseph Koto est tombé sur la Côte d’Ivoire, l’adversaire le plus difficile  pour le dernier tour de la qualification à la CAN 2013. Joseph Koto devrait également bénéficier du souhait de la FSF de garder dans une dynamique continue de remobilisation des troupes en vue notamment de la date FIFA du 14 Novembre prochain que l’instance fédérale voudrait mettre au profit pour rassembler les joueurs. Cela ne peut se faire, souffle-t-on, que dans la mesure où le staff technique n’est pas démantelé. Cette option devrait donc profiter à Joseph Koto qui resterait aux commandes de la sélection.


Toutefois, autant Koto a bénéficié de ses deux victoires (Maroc, Libéria) et un match nul (Ouganda) durant son intérim pour être titularisé sur le banc des « Lions », autant il risque de faire les frais de son élimination face à la Côte d’Ivoire. Ainsi, la FSF envisagerait de nouveau recrutement d’un Technicien étranger. Le cas échéant, on reviendrait à la situation d’après Can 2012 quand, la suite à un appel à candidature, la FSF jetait son dévolu sur Pierre Lechantre avec Joseph Koto comme adjoint.


Le technicien français s’était par la suite désisté devant les objectifs à lui assignés. Intérimaire puis titulaire, Koto devrait retrouver un poste d’adjoint du prochain « sorcier blanc ». Ce qui ne serait pas sans rappeler le cas d’Abdoulaye Sarr, coach titulaire entre 2005 et 2006, devenu adjoint d’Amara Traoré entre 2009 et 2012.


Source : Stades



Mardi 23 Octobre 2012 - 12:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter