La Libye en route vers un consensus Il

Le Gouvernement d'Union se heurte encore à l'opposition d'une autorité concurrente basée dans l'Est qui dispose de ses propres forces armées - des milices et quelques unités de l'armée nationale libyenne - commandées par le général controversé Khalifa Haftar.



Or, deux importants groupes jusque-là loyaux au général Haftar ont décidé de rallier le gouvernement de Fayez el Sarraj.

Il s'agit de la force des missions spéciales dans la lutte antiterroriste et d'une brigade des Renseignements militaires.

A ce jour, le gouvernement d'union a déjà reçu le soutien des anciennes autorités qui contrôlaient la capitale Tripoli et de milices armées dans l'Ouest du pays.

La Banque centrale libyenne et la Compagnie nationale pétrolière se sont également ralliées à son autorité.

Les gardes des installations pétrolières du pays riche en or noir reconnaissent aussi ce gouvernement crée sous l'égide de l'ONU.

En revanche le vote de confiance du Parlement de Benghazi n'est toujours pas acquis pour le gouvernement appelé à unir le pays.


BBC Afrique

Lundi 6 Juin 2016 - 07:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter