La Mission d’observation de l’UE demande plus de transparence dans la distribution et le retrait des cartes d’électeurs

La Mission d’observation électorale de l’Union européenne appelle l’administration électorale à plus de transparence sur le processus de distribution et de retrait des cartes d’électeur. Dans un communiqué rendu public mercredi, elle demande au ministère chargé des élections « d’informer les citoyens sénégalais sur le processus de distribution des cartes d’électeurs par les commissions administratives mises en place à cet effet ».



La Mission d’observation de l’UE demande plus de transparence dans la distribution et le retrait des cartes d’électeurs
La Mission d’observation électorale (MOE) de l’Union européenne (UE) estime en effet primordial que « le ministère chargé des élections ainsi que les préfets et sous-préfets publient périodiquement les chiffres de l’évolution de l’état de distribution des cartes d’électeur ». « Cet état de distribution devrait être suffisamment détaillé pour distinguer, par collectivité locale, le nombre de cartes d’électeur, effectivement distribuées, produites avant 2010, en 2010 et en 2011 », préconisent les observateurs européens. Selon la MOE UE, « une distinction toute particulière devrait notamment être faite pour l’année 2011 entre les cartes issues de la révision des listes électorales, et celles produites d’office en raison du découpage administratif ou de l’éclatement et de la relocalisation des lieux de vote ».

Les observateurs de l’Union Européenne précisent également que « ces nouvelles cartes produites en 2011 concernaient, au démarrage de leur distribution, près de 600.000 électeurs (de l’ordre de 533.700 au Sénégal et 71.400 à l’étranger) qui doivent récupérer leur carte pour pouvoir voter ». D’autre part, la MOE UE interpelle la Commission électorale nationale autonome (CENA) et toutes les Commissions électorales départementales autonomes (CEDA) à rendre publiques les informations liées à la distribution des cartes d’électeur dont elles doivent disposer dans le cadre de leurs attributions dans la supervision et le contrôle de cette étape essentielle du processus électoral.

Badou BEYE (APPEL)


APPEL

Jeudi 16 Février 2012 - 00:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter