La Norvège gênée par la remise d'un prix à Edward Snowden

Edward Snowden doit recevoir in absentia un énième prix ce samedi 5 septembre en Norvège, mais l’ancien employé de la NSA américaine qui a révélé les détails de plusieurs programmes de surveillance de masse ne sera pas présent, car il risquerait d’être arrêté. Même le pays du prix Nobel de la paix ne semble donc pas vouloir résister aux pressions américaines.



C’est donc sur une chaise vide que la présidente de l’académie Bjørnson a prévu de déposer ce samedi le prix décerné à Edward Snowden. L’informaticien américain est récompensé pour avoir montré en quoi la surveillance électronique de masse  pouvait menacer les libertés. Il devrait être en lien vidéo depuis son pays d’asile, la Russie, mais c’est tout.

Les autorités norvégiennes ont refusé de garantir sa sécurité, elles ne souhaitent pas dire ce qu’elles feraient si Snowden posait le pied dans le pays.

Certains dénoncent ici un reniement des valeurs de la Norvège, souvent perçue à juste titre comme un excellent modèle de démocratie. Le pire cauchemar du gouvernement norvégien serait sans doute que Snowden obtienne le prix Nobel de la paix  dans un mois, car il faudrait alors assumer devant le monde entier une position sur son éventuelle venue.

Même si le comité Nobel travaille en toute indépendance, les implications politiques vis-à-vis des Etats-Unis font qu’un prix Nobel de la paix à Edward Snowden semble bien peu probable.


Rfi

Samedi 5 Septembre 2015 - 11:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter