La SAR décide de sevrer la SENELEC de son fuel : vers le retour de l’obscurité ?

Les sénégalais risquent de replonger dans les ténèbres dans les jours à venir. En conférence de presse ce mercredi, les travailleurs de la Société Africaine de Raffinage (SAR) ont annoncé qu’ils ne vont plus livrer une goutte de fuel à la SENELEC tant qu’elle n’aura pas payé les 60 milliards qu’elle leur doit.



La SAR décide de sevrer la SENELEC de son fuel : vers le retour de l’obscurité ?
Une ferme décision de la société de pétrole qui risque de plomber le fonctionnement de la SENELEC d’où le retour du calvaire des délestages devenus moins fréquents depuis quelques mois. Outre cette dette qui oppose la SAR et la SENELEC, l’Etat aussi doit 16 milliards à cette boite, nous informe le quotidien « L’As » qui répartit les 13 milliards comme pertes sur le butane et les 03 autres milliards en guise de TVA.
 
Même si les autorités avaient, il y a de cela trois jours, demandé à la société de pétrole de renoncer à ces 13 milliards, les travailleurs de la SAR n’entendent pas reculer dans leur résolution et comptent montrer à la société de l’énergie de quoi ils sont capables.

Mamadou Sakhir Ndiaye

Jeudi 13 Décembre 2012 - 11:38


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter