La Somalie confrontée à un nouveau risque de famine

En Somalie, l'Unité d'analyse de la sécurité alimentaire et de la nutrition (FSNAU) des Nations unies vient une fois encore de tirer la sonnette d'alarme. Le pays est en train de replonger dans une crise alimentaire aiguë. Il y a trois ans, plus de 250 000 personnes, dont pour la moitié des enfants, étaient mortes de faim en Somalie.



Pour l'instant, les ONG aident les populations à faire face au choc climatique. Jean-Michel TURPIN/Gamma-Rapho via Getty Images
Pour l'instant, les ONG aident les populations à faire face au choc climatique. Jean-Michel TURPIN/Gamma-Rapho via Getty Images

Plus de 860 000 personnes luttent encore tous les jours en Somalie pour leur nourriture. Plus de 200 000 enfants souffrent de malnutrition aiguë. La sécheresse s'installe dans la région de Shebelle, le grenier du pays.

La situation est grave, mais pour Elisabeth Byrs, le porte-parole du Programme alimentaire mondial à Genève, il est encore trop tôt pour parler de famine : « Nous sommes en phase 4. C'est-à-dire que les ménages sont en crise. Ils peuvent simplement nourrir leur famille à travers des stratégies. C’est-à-dire qu’ils vendent leurs biens. Il faut des conditions extrêmement particulières pour être dans une situation de famine, qui ne sont pas réunies en Somalie ».

Besoin de 94 millions de dollars pour parer à l’urgence

Mais elle lance tout de même également un appel pour éviter une situation dramatique : « Pour que la situation ne s’aggrave pas encore plus, et on voit que les conditions, aussi bien de sécurité que climatiques vont dans le sens d’une détérioration, il nous faut d’urgence, et avant décembre 2014, 94 millions de dollars ».

Pour l'instant, les ONG aident les populations à faire face au choc climatique.

Source : Rfi.fr
 



Jeudi 10 Juillet 2014 - 16:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter