La Sonatel réalise un chiffre d’affaires de 863 milliards de Fcfa en 2015

Le groupe Sonatel reste leader du secteur de la téléphonie. En effet, la Sonatel a réalisé un chiffre d’affaires de 863 milliards de Fcfa, soit une augmentation de 47,3 milliards de Fcfa. Une chiffre d’affaires grevé par le phénomène des over the top notamment viber, Skype et what’s up.



La Sonatel réalise un chiffre d’affaires de 863 milliards de Fcfa en 2015
«La croissance du chiffre d’affaires reste toujours soutenue à 5,8% avec un léger fléchissement expliqué par l’intensification des offres promotionnelles sur le marché et l’impact de nouvelles taxes», a indiqué le communiqué de la Sonatel.

Le groupe explique, par ailleurs que ce chiffre d’affaires de 863 milliards de nos francs est en partie portée par le Mali (+22,7 milliards FCFA) et la Guinée (+17,6 milliards FCFA) et soutenue par le mobile et l’international.
Selon le communiqué, «les filiales à l’étranger contribuent à hauteur de plus de la moitié du Chiffres d’Affaires consolidé du groupe ». Il indique également que les investissements du groupe (158 milliards de FCFA en 2015) sont en augmentation de +16% et représentent 18% du chiffre d’affaires (+1 point par rapport à l’année précédente). La Sonatel souligne aussi que le renouvellement des réseaux d’accès mobiles mobilise l’essentiel de cet investissement.

L’entreprise de télécommunication, indique que son résultat net s’élève à 221 milliards FCFA en 2015 dont plus de 60% réalisés à l’international. Ce résultat est en croissance de 2,9 milliards FCFA soit + 1,3% par rapport à 2014. La Sonatel précise que, «Cette augmentation est liée notamment à l’évolution favorable des résultats opérationnels». Selon le communiqué, le groupe « contribue à la création de richesse dans ses pays de présence et continue de rester un acteur majeur de la création de richesse dans tous ses pays de présence et particulièrement au Sénégal ».

Ainsi, la Sonatel a contribué pour plus de 425 milliards Cfa aux recettes budgétaires des pays dont 214 milliards Fcfa pour l’état du Sénégal à travers les impôts, taxes, redevances, cotisations sociales, droits de douanes et dividendes.

Khadim FALL

Mardi 23 Février 2016 - 09:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter