La candidature de Cheikh Yérim Seck serait irrecevable selon le Code électoral



La déclaration de candidature de Cheikh Yérim Seck à la mairie de Louga est accueillie de diverses manières dans cette localité et partout au Sénégal. Elle ne cesse d’alimenter les débats.  Tout le monde se pose la question de savoir s’il peut se lancer dans une élection après sa condamnation. En tout état de cause  le Code électoral définit :
 
« L’article  L 30 de la partie législative du Code électoral, dit que ne doivent pas être inscrits  sur les listes électorales. Les individus condamnés pour crime, ou les individus condamnés à 1 peine d’emprisonnement  sans sursis ou une peine d’emprisonnement avec sursis supérieure à 1 mois pour les délits suivants : Vol- escroquerie – abus de confiance – trafic de stupéfiants – détournement – soustraction commise par des agents publics – trafic d’influence – contre façon passible d’une peine d’emprisonnement supérieur à 5 ans  ou condamné à 3 mois sans sursis ou une peine d’une durée supérieure à 6 mois. Ou pour un délit autre que ceux énumérés. Ceux qui sont en état de contumace. Et se  procurer des casiers judiciaires vierges ».


Samedi 22 Février 2014 - 11:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter