La communication a bon dos !



La communication a bon dos !
On ne peut pas communiquer sur du vent ! Les Sénégalais premiers bénéficiaires de toutes les réalisations gouvernementales peuvent comprendre aisément les actes que posent ses gouvernants. Il est bon de communiquer surtout pour leur faire comprendre les efforts consentis, les difficultés et les obstacles. Il est aussi bon de communiquer car en politique les adversaires en face tentent toujours  de minimiser vos réalisations ou de faire dans la récupération comme c’est le cas d’ailleurs présentement entre les libéraux et le chef de l’État Macky Sall. Ce dernier veut donc plus de visibilité pour ses actes. Il l’a dit face au Directeur Général de la RTS, Racine Talla  et de son propre Chargé de Communication, Mamadou Thiam. Il s’agira pour ces professionnels de la communication de revoir les stratégies pour faire passer le message et faire voir tout ce que le Président de la République est entrain de réaliser. Seulement le travail ne se limite pas seulement à la Présidence de la République et à la RTS. Tous les ministères, toutes les agences étatiques et autres institutions publiques de développement sont concernés. Il faut de la coordination, de l’harmonisation, du partenariat entre tous les communicants de l’État pour réussir le pari de la communication. Les communicants des appareils politiques de la mouvance présidentielle seront aussi de la partie.

Aujourd’hui, nous sommes très éloignés de cette belle symphonie, c’est la cacophonie totale, chacun essaie de tirer la couverture de son côté. Cela pour des intérêts purement économiques. La preuve lors de cette conférence de Kaffrine, notre ami Ahmed Haïdara de D-Média a interpellé le chef de l’État sur la communication autour du Plan Sénégal Émergent (PSE). Ahmed pense pour son groupe mais aussi pour son propre compte, il est souvent sollicité pour des bandes annonces. 

Il faut organiser cette communication gouvernementale pour être efficace. D’ailleurs dans le passé, il existait une association des chargés de communication au niveau des ministères, une organisation qui a fait long feu.

On investit souvent beaucoup d’argent dans des campagnes de communication sans avoir les résultats escomptés parce que les stratégies ne sont pas les bonnes. Il y a quelques jours des responsables au niveau du Ministère des Finances ont fait le tour du pays pour une vulgarisation du Plan Sénégal Émergent. Ce sont des autorités au niveau central qui rencontrent d’autres autorités au niveau local, les populations laissées en rade. Chaque jour c’est une heure de temps ou plus que la RTS propose comme journal télévisé avec la part belle aux activités du chef de l’État et c’est ce dernier qui dit que le gouvernement a un problème de communication. Il est temps d’arrêter pour réfléchir sur de nouvelles stratégies sinon, des gens vont continuer de bouffer de l’argent de la communication sans aucun rendement. 

Matar Séne

Vendredi 17 Avril 2015 - 16:20




1.Posté par Leuk le 17/04/2015 21:05
Surabondance !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter