«La conférence des Présidents de la CEDEAO n’a pas pris toutes ses responsabilités», (COJER Rufisque)



Dans une note parvenue à Pressafrik.com, la COJER (Convergence des Jeunesses Républicaines) du département de Rufisque, se réjouit de «l’attitude diplomatique et sereine du Président de la République Macky Sall et de son Ministre des Affaires Etrangères dès la volteface de Yayah Jammeh en prônant la voie diplomatique et la force comme ultime recours».

D’autant que, rappellent le coordonnateur Balla Diop et Cie: «Yayah Jammeh demeure Président de la Gambie jusqu’à la date du 19 Janvier 2017».

«Seulement la voie diplomatique a des limites. C’est ainsi que nous pensons que la Conférence des Présidents des Etats membres de la CEDEAO qui s’est tenue le Samedi 18 Décembre 2016 à Abuja n’a pas pris toutes ses responsabilités », égratignent ces jeunes apéristes pour qui «la solution ne se trouve pas dans le fait, pour les 11 Présidents qui y étaient présents de se rendre à l’investiture de Adama BARROW».
 
De ce point de vue, ils pensent que «c’est trop risqué pour les Chefs d’Etats et de Gouvernement de se rendre à l’investiture tant que Yayah Jammeh n’aura pas accepté de rendre le pouvoir».

Selon eux, «vu la situation actuelle en Gambie, (Yaya Jammeh) a le soutien de toutes les forces de l’ordre et de sécurité gambiennes, surtout avec 50 militaires qu’il vient de promouvoir aux rangs de Généraux et acquis à sa cause. Leur sécurité ne pourra pas être assurée».

La COJER Rufisque demande ainsi au Président Macky Sall «de ne pas s’y rendre pour des raisons de sécurité».

«Ce que nous attendions de la CEDEAO et que nous escomptons de l’Union Africaine et plus tard des Nations-Unies, c’est des mesures fermes et contraignantes telles qu’après le 19 Janvier 2017, le rappel par tous les Etats de leurs ambassadeurs accrédités en Gambie et le renvoi en Gambie de tous les ambassadeurs de Yayah Jammeh, le gel de toutes les relations économiques, politiques, militaires, d’affaires etc. qu’entretenaient ces pays et la Gambie, interdiction aux caciques du régimes de Jammeh de voyager dans ces pays, embargo etc. Ces mesures contribueront à l’isoler et à l’étouffer pour qu’il rende le pouvoir», proposent Balla Diop et Cie. 


Lundi 19 Décembre 2016 - 16:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter