La crise malienne au menu des échanges entre les présidents Macky Sall et Blaise Compaoré

Le président Macky Sall du Sénégal a entamé samedi soir, une visite de travail de 48 heures au Burkina Faso où il abordera avec son homologue, Blaise Compaoré, des questions liées aux relations bilatérales entre les deux pays, à l’intégration sous régionale et à la crise malienne.



La crise malienne au menu des échanges entre les présidents Macky Sall et Blaise Compaoré

Élu à la tête du Sénégal, en 2012, dans un contexte où la sous-région connait des crises, Macky Sall dit être venu au Burkina Faso, « d’abord pour saluer le rôle que joue le Président Blaise Compaoré dans la résolution de ces crises ».

Selon le président sénégalais, la crise malienne, la plus actuelle, sera ainsi au menu des échanges qu’il aura avec Blaise Compaoré, médiateur de la CEDEAO dans ladite crise qui, a-t-il rappelé, ne se limite pas au seul territoire malien.

Se prononçant particulièrement sur le processus électoral, Macky Sall estime que le fait qu’un candidat ait jeté l’éponge ne doit pas remettre en cause ce processus. Il a souhaité que le processus électoral se poursuive afin de permettre aux Maliens d’élire leur président le 28 juillet et passer à d’autres préoccupations. Tiébilé Dramé, le chef de la délégation gouvernementale malienne aux dernières négociations de paix avec la rébellion touargègue, a décidé de se retirer de la course à l’élection présidentielle malienne.

Tiébilé Dramé avait argué d’une ‘’violation grave’’ de la loi pour demander à la Cour constitutionnelle du Mali un report du premier tour de la présidentielle dont la date a été fixée au 28 juillet. Dans sa requête adressée à la Cour constitutionnelle au lendemain de l’ouverture de la campagne, Tiébilé Dramé expliquait que les listes électorales n’avaient pas été établies dans les délais prévus par la loi dans au moins une région, celle de Kidal. Pour le chef de l’Etat sénégalais, cette première visite au Burkina Faso, « un pays respecté », a été décidée depuis longtemps.

Pour sa part, Blaise Compaoré a affirmé que la visite de travail du chef de l’Etat sénégalais permettra d’évoquer « les relations bilatérales entre le Burkina et le Sénégal auxquelles les deux chefs d’Etat veulent donner plus de vigueur ». Selon Blaise Compaoré, il s’agira aussi de voir comment accélérer l’intégration sous régionale. C’est aux environs de 17 heures samedi, que le président sénégalais a été accueilli à l’aéroport international de Ouagadougou, par son homologue burkinabé, Blaise Compaoré.

Les deux hommes d’Etat devraient avoir un tête-à-tête ce dimanche.

Ensuite, Macky Sall devrait rencontrer la communauté sénégalaise vivant au Burkina Faso. La forte communauté sénégalaise établie au Burkina s’est mobilisée pour réserver un accueil chaleureux à leur président. Forte d’environ 6000 membres, la communauté sénégalaise au Burkina Faso est surtout active dans les secteurs de la restauration, du commerce, de la bijouterie, de la couture ou encore dans le bâtiment et l’électricité.

APA via Abamako.com


Lundi 22 Juillet 2013 - 09:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter