La dissolution de la FSB débattue à l'Assemblée nationale: Me El Hadji Diouf et Aïda Mbodj tancent Mbagnick Ndiaye

La dissolution de la Fédération Sénégalaise de Basket (FSB), consécutive à la fraude sur l’âge dans les sélections nationales féminine et masculine des moins de 18 ans, s’est invitée mercredi à la plénière pour le vote du projet de budget du ministère des Sports et de la vie Associative à l’Assemblée nationale.



La dissolution de la FSB débattue à l'Assemblée nationale: Me El Hadji Diouf et Aïda Mbodj tancent Mbagnick Ndiaye
 Le Député El hadji Diouf s’est interrogé sur les fondements d’une telle sanction. « Comment peut-on dissoudre une fédération qui fait des résultats et renvoyer une personne (Baba Tandian) qui met son propre argent pour le rayonnement d’une discipline ? », s’interroge le tonitruant avocat. A sa suite, le député Aïda Mbodj a posé la même question, demandant « ce qu’on reproche véritablement à Baba Tandian », l’ancien Président de la FSB qui a dû rendre le tablier avec la dissolution de la structure qu’il dirige et la mise sur pied d’un comité de normalisation.

 Sa collègue Seynabou Wade a invité le ministère des Sports à poursuivre les sanctions avec ceux qui ont informé la Fédération Internationale  de Basket (FIBA) sur la fraude sur l’âge. L’ancien président de la FSB  a accusé des Sénégalais d’avoir envoyer des documents à la FIBA pour les informer  que des joueurs des équipes nationales des moins de 18 ans n’évoluent pas avec leurs véritables identités lors des championnats d’Afrique de leur catégorie.

Dans ses réponses aux interrogations des députés, Mbagnick  Ndiaye a informé avoir reçu un courrier de la FIBA et que tout va être fait avec le comité de normalisation pour que les choses puissent rentrer dans  l’ordre, livre le journal "Direct Info".


Jeudi 5 Décembre 2013 - 12:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter