La famille de Mandela se dispute sur l’endroit où pourrait reposer l’ancien président

Tandis que Nelson Mandela reste hospitalisé dans un état critique à l’hôpital, sa famille se dispute sur l’endroit où devrait être enterré l’ancien président à sa mort. Un tribunal sud-africain a examiné vendredi 28 juin en urgence une plainte déposée par des membres de la famille de Nelson Mandela contre l’un de ses petit-fils qui avait déplacé en 2011 les tombes de trois enfants de l’ex-président, a indiqué à l’AFP l'un des avocats.



La famille de Mandela se dispute sur l’endroit où pourrait reposer l’ancien président

Au centre de la querelle, trois tombes. Celles de trois enfants de Nelson Mandela :
Makaziwe, morte en 1948 à l’âge de neuf mois, Thembekile, tué en 1969 à 24 ans dans un accident de la route, et Magkatho, mort du sida en 2005 à 55 ans.

En 2011, sans consulter personne, Mandla Mandela, le fils de Maghato et petit-fils de l’ancien président, a pris la décision de déplacer les sépultures depuis Qunu, le village où Nelson Mandela a passé son enfance, jusqu’à Mvezo, à quelques dizaines de kilomètres de là, lieu de naissance du héros de la lutte contre l’apartheid. Une décision qui avait fait scandale.

Même si les dernières volontés de Mandela n’ont jamais été rendues publiques, il a toujours laissé entendre qu’il voulait être enterré auprès de ses enfants à Qunu, un lieu auquel il est très attaché.

Cette semaine, les Mandela se sont retrouvés à Qunu pour un conseil de famille autour de cette question. Et vendredi 28 juin, 16 membres de la famille, dont deux des filles de l’ancien président, ont saisi la justice.

Apparemment, ils veulent que la justice force Mandla Mandela à rapatrier ces corps à Qunu. Les avocats refusent de confirmer, disant qu’il s’agit d’un sujet très sensible.


RFI

Samedi 29 Juin 2013 - 12:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter