La famille de feu Bassirou Faye contre toute politisation de la mort de l’étudiant



La famille de feu Bassirou Faye contre toute politisation de la mort de l’étudiant
Le porte-parole de la famille du défunt Bassirou Faye s'oppose à toute forme de politisation de la mort de l’étudiant, magnifiant par ailleurs l’engagement de faire triompher la vérité réitéré dimanche à l’Aéroport de Dakar par le président Macky Sall à son retour de voyage. « Je sollicite l’accord de la presse pour que le décès de Bassirou Faye ne soit pas politisé et je pèse bien mes mots. On souhaite que ça ne soit pas politisé. Les politicards n’ont qu’à faire leur politique et nous laisser avec notre chagrin, notre douleur », a déclaré Mamadou Ngom, lundi, au cours d’un point de presse tenu à la maison mortuaire, à Diourbel.

 
Estimant que la famille était dans l’attente de la sortie du président de la République, M. Ngom a adhéré aux propos du chef de l'Etat en ce sens qu’ils traduisent, selon lui, « un engagement pour l’éclatement de la vérité ». «Nous attendions la parole du président de la République par rapport à cette douleur qui nous frappe. Nous avons entendu ce qu’il a dit hier à l’Aéroport. Nous magnifions ses propos parce qu’il a exprimé son intention de faire éclater la vérité », a notamment dit M. Ngom, chef cuisinier, dans un grand réceptif de Dakar, à la retraite.
 

« Pour que cette vérité éclate il faut que la justice fasse son travail. La famille demande au président de la République de faire triompher la vérité. Que le corps nous soit livré aujourd’hui ou demain importe moins pour nous que le jaillissement de la vérité et que justice soit faite », a-t-il ajouté. Selon lui, « seul l’éclatement de la vérité peut consoler et apaiser un tant soit peu la famille ». Aussi, M. Faye a déploré le contenu de certains comptes rendus parus dans la presse à propos de la visite effectuée vendredi à Diourbel par le ministre de l’Intérieur et une forte délégation pour présenter les condoléances du président de la république et du gouvernement.

 
« Certains ont dit que c’est la famille de Bassirou Faye qui a éconduit le ministre de l’intérieur et sa délégation. Je dis que cela ne s’est pas déroulé comme ça », a-t-il déploré, précisant que ce qui s’est passé est ''l’œuvre du mouvement'' des étudiants. «La famille de Bassirou Faye n’a jamais éconduit quelqu’un et ne le fera jamais. La famille est tellement bien éduquée qu’elle ne peut pas avoir des comportements opposés à la bienséance », a-t-il aussi rectifié.
APS


Lundi 18 Août 2014 - 20:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter