La fédération PDS France exclut Omar Sadio Cissé, pro-Fada



«Militants et militantes engagés sur des valeurs communes, nous nous sommes investis à la Fédération du Parti Démocratique Sénégalais de France pour participer au maintien des valeurs politiques, sociales et économiques développées par le bâtisseur, notre frère et Secrétaire Général national Maître Abdoulaye Wade, Seul garant de l'unité et de l'attractivité du parti. La fédération du Parti Démocratique Sénégalais de France a dû faire le constat lors d'une assemblée générale tenue dans le 15éme arrondissement de Paris le Samedi 22, que Omar Sadio Cissé aveuglé par les ambitions personnelles et politiciennes de son mentor Modou Diagne Fada, et rongé par le sectarisme a vainement cherché la dislocation du Parti en France », indique ladite fédération dans un communiqué parvenu à Pressafrik.com.

 
«Entre non-respect des statuts du parti, remise en cause des activités de la fédération et de l’existence même de celle-ci , insultes aux responsables notamment le Frère Secrétaire Général national Maître Abdoulaye Wade et le Coordonnateur du PDS le Frère Omar Sarr à travers des lettres publiées dans la presse, avec des mots que la décence nous interdit de reprendre, Omar Sadio Cissé a posé les jalons de son exclusion de la Fédération du Parti en France », déplorent Ibrahima Diop et Cie. 


De ce fait, ces libéraux ont «pris la ferme décision d'exclure Omar Sadio Cissé qui ne peut plus agir au nom et pour le compte de la fédération. Porté par l'envie de faire avancer le projet de destruction du PDS initié par Macky Sall et son régime, et soutenu par Modou Diagne Fada dont il se réclame publiquement ambassadeur en France, Omar Sadio Cissé s'est installé de fait dans la mouvance présidentielle. Cette décision de la fédération du PDS de France renvoie à la ferme volonté du parti de faire face à Macky Sall, d'inscrire notre parti dans une logique d'action et de combat pour faire face à l'injustice et l'arbitraire, mais également et surtout placer l’intérêt général au cœur de notre projet de porter le Frère Karim Wade à la magistrature suprême en 2017». 


Mardi 25 Août 2015 - 19:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter