La fillette niçoise que les médecins voulaient débrancher s’est réveillée, selon son père

​Dans un message sur les réseaux sociaux, il explique que sa fille d'un an bouge un œil et réagit à sa voix.



Les médecins avaient pour projet de débrancher Marwa, 1 an, hospitalisée à Marseille depuis un mois après avoir contracté un virus grave. Mais la vie a eu apparemment raison d'eux, selon le père de la fillette qui s'opposait à leur décision. Dans un message qu'il a publié sur les réseaux sociaux, il explique qu'elle se serait en effet réveillée mardi soir, a rapporté jeudi Nice-Matin.
 
"Chaque jour des progrès". Sur la vidéo en question, explique le quotidien régional, on voit Marwa suivre des yeux son père et semble réagir à sa voix. "Elle ouvre et ferme un œil. Son traitement se poursuit, mais on constate chaque jour des progrès, et ça nous donne beaucoup d'espoir. Quand je lui parle, elle entend ma voix, elle réagit, parfois même elle sourit", explique Mohamed Bouchenafa. L'hôpital n'a pas souhaité faire de commentaire.
 
Acharnement thérapeutique. Le père de la la petite fille s'est dès le départ opposé à la décision des médecins de mettre fin à l'existence de sa fille, alors placée dans un comas artificiel. "Les parents voient leur enfant bouger, mais cela ne signifie pas qu'il y ait un état de conscience, ni qu'il n'y ait pas de dommages neurologiques irréversibles", avait alors explique Me Christel Schwing, l'une des avocates de l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM). "À terme, il faudra une trachéotomie. C'est une opération lourde, avec un taux de mortalité de 20% et des complications qui peuvent être très sévères. Selon les médecins de l'AP-HM, ce serait de l'acharnement thérapeutique", poursuit-elle.

Khadim FALL

Vendredi 25 Novembre 2016 - 08:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter