La gendarmerie accusée de corruption et de haute trahison: Les organisations des droits de l'homme et "Y'en a marre" dans tous leurs états



La gendarmerie accusée de corruption et de haute trahison: Les organisations des droits de l'homme et "Y'en a marre" dans tous leurs états
A peine libre, ce 24 juin, dans le cadre de son dossier pour outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions, Malal Talla alias Fou Malade remet ça. Ce, pour parler des terribles révélations du Colonel Ndaw qui accuse le Général Fall, en fonction au Portugal, pour « corruption, haute trahison ». Pis, de s’être sucré sur le dos des vaillants soldats pour s’enrichir dans le fumeux dossier du conflit casamançais en trompant le Chef de l’Etat de l’époque. Toutefois, c’est le secrétaire exécutif de la Ligue Sénégalaise des Droits Humains (LSDH) qui commence. « C’est simplement sidérant, il n’y a pas de mots pour qualifier de tels actes. C’est scandaleux, je ne pensais pas qu’il y avait au Sénégal des choses aussi terribles, nous sommes confrontés à une situation de grande menace », rage Alassane Seck qui ne manque pas, sur les ondes de la Rfm, d’inviter la justice à ne pas attendre et à s’autosaisir au plus vite.


Car dit le droit de l’hommiste, « on ne doit plus attendre, avec ce qui s’est passé l’année dernière dans la police (drogue au niveau de l’Office Central de Répression du Trafic Illicite de Stupéfiants (OCRTIS) contre le commissaire Niang), cette année, la gendarmerie, il est urgent de parer au plus pressé ». C’est là que le membre du mouvement « Y’en a marre » intervient. Ce, pour dénoncer que «l’Institution est en train de se fragiliser », parce que, poursuit-il, « jusque là, ce ne sont pas des citoyens qui dénoncent ce qui se passe mais plutôt des anciens de la police, de la gendarmerie qui parlent ». Selon lui, ce sont des témoignages. De ce fait, « il est très important que le Chef de l’Etat prenne ses dispositions ». Car, assène Malal Tall, « si on va jusqu’à parler de corruption dans la gendarmerie, de haute trahison, il est important que notre Président de la République, prenne les dispositions nécessaires parce que ça risque de devenir très grave, ça risque de mettre le pays dans le chaos ». Fort de ce fait, le « Y’en a marriste » d’inviter à « situer les responsabilités, mener une enquête » et sévir.  


Pour le secrétaire exécutif de la LSDH, « que le colonel Ndaw dise vrai ou pas, une enquête doit être ouverte » en vue d’une « sanction positive ou négative» car « il faut agir ». Le brulot est signé Colonel Aziz Ndaw. A l’instar du fumeux rapport du commissaire Cheikhna Keïta qui éclaboussait dans un affaire de drogue le prédécesseur d’Anna Sémou Faye, le commissaire Abdoulaye Niang, à la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN), ce dernier parle des «Marchés nébuleux, corruption, montages, manipulation de la plus haute autorité de l’Etat, détournements et même banditisme» dans la gendarmerie. Selon le colonel Ndaw, le Général Fall qui est actuellement en poste au Portugal comme ambassadeur du Sénégal depuis sa retraite, doit être entendu par la justice de ce pays. Ce, pour «haute trahison» car « coupable » de «complicité avec des indépendantistes armés» au Sud du Sénégal. Pire encore, le Général Fall, selon son accusateur, aurait volontairement trompé le chef de l’Etat de l’époque, non seulement pour s’enrichir personnellement, mais aussi pour enrichir des chefs rebelles au détriment des soldats. 


Mardi 15 Juillet 2014 - 15:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter