La gendarmerie sort l'artillerie lourde à Touba

Après de nombreuses attaques à main armée dans la ville de Touba, le département de Mbacké et à Diourbel, le Haut Commandant de la gendarmerie sort les gros moyens. Il s'agit d'une opération de sécurisation du centre du pays. Ce, pour installer la peur dans le camp des malfaiteurs.



Sous le nom de code « Sakhal Jamm III », l’opération débutée le mercredi dans les zones de compétence de la Légion Centre-Ouest prend fin ce samedi. Elle a mobilisé au niveau de la compagnie, 129 gendarmes et 18 véhicules dont un renfort de l’Escadron de surveillance et d’intervention de Linguère. A l’issue des opérations coordonnées par le Lieutenant-Colonel Amadou Gueye depuis Thiès et le Capitaine Alioune Diop sur le terrain, entre Diourbel et Touba. « L’objectif était de sécuriser tous les points de passage dans la zone notamment Diourbel et Touba. Les marchés hebdomadaires de toute la région, les stations d’essence les plus stratégiques, les établissements financiers, cibles des malfaiteurs ont été surveillés », campe le Capitaine Diop.

 
Le Lieutenant-Colonel dresse le bilan à mi-parcours: 2229 personnes ont été contrôlées et 701 arrêtées pour défaut de carte nationale d’identité et divers délits. Aussi, 1334 véhicules ont été contrôlés avec 240 infractions enregistrées dont 16 immobilisés, 13 saisies de permis et 228.000 F CFA d’amendes forfaitaires perçues. Les hommes en bleu projettent de reconduire la même opération dans les prochains jours pour éradiquer définitivement le grand banditisme dans la zone, souligne «le Populaire» qui signale aussi la partition de la police qui était aussi de la partie.
 


Samedi 11 Avril 2015 - 11:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter