«La justice Sénégalaise est dans le tâtonnement dans l’affaire Bassirou Faye », (avocat)



«La justice Sénégalaise est dans le tâtonnement dans l’affaire Bassirou Faye », (avocat)
Dans le cadre de l’affaire feu Bassirou Faye du nom de l’étudiant tué le 14 août 2014 dans des affrontements entre forces de l’ordre et pensionnaires de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), Mouhamed Boukhaled  est renvoyé en jugement devant la Chambre criminelle. Une ordonnance rendue par le juge qui ne passe du côté de la défense de ce dernier. En conférence de presse, ce mardi, cette dernière n’a pas mâché ses mots. Dans ce dossier, le Procureur a requis le non-lieu pour Mouhamed Boukhaled alors que le Doyen des juges l’a renvoyé devant la Chambre criminelle. Ce qui fait dire à Me Moussa Bocar Thiam ont exposé des résultats d’enquête différents.

 
Partant du principe qu’en matière pénale, le doute profite au mis en cause, la défense de Mouhamed Boukhaled exclut que ce dernier passe devant la chambre criminelle. Et, ajoute la robe noire, ce fameux 14 août, les événements se sont produits dans l’après-midi alors que son client était sur le théâtre des opérations à 12 heures avant qu’il ne soit évacué au camp pénal Abdou Diassé pour des soins suite à des blessures qu’il a eues. Le conseil martèle qu’il est illogique que le policier soit le meurtrier. «La Justice sénégalaise est dans le tâtonnement dans l’affaire Bassirou Faye», marque-t-il. Préciser que bien qu’ils ont bénéficié d’un non-lieu que leur a accordé le Doyen des juges d’instruction, les policiers Tombong Oualy et Saliou Ndao sont toujours en prison.


Mardi 25 Août 2015 - 18:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter