«La justice divine a tranché… », fils d’Aïda Ndiongue



Après la relaxe de sa mère, Mohamed Tamsir Dramé ne cache pas sa joie, au téléphone de Pressafrik.com. «La justice a triomphé dans sa splendeur », selon lui. Mieux, souligne le fils d’Aïda Ndiongue : «une femme aussi courageuse peut être aujourd’hui un modèle pour toutes les femmes » de par « courage » pour «une personne qui a impliqué dans une affaire de biens supposés mal acquis, détournement de deniers publics avec des montants exorbitants ». Pour ce dernier, «c’est la politique de campagne  du régime en place qui vient d’échouer ».


Car scande-t-il : «c’est une jurisprudence qui ne permet plus de dire que les anciens dignitaires libéraux ont volé ». Mais qu’à la place : «Il y a des hommes et femmes intègres qui ont travaillé à la sueur de leur front ». Le constat est là, selon le fils : «c’est de la politique, ils voulaient atteindre physiquement, moralement et matériellement sa mère mais cela n’a pas réussi ». «La Justice des hommes n’étant  pas parfaite, la Justice divine a tranché aujourd’hui », sert ce dernier qui est pour l’heure seul chez lui dans la mesure où, renseigne-t-il : «la famille s’est rendue à la prison pour femme de Liberté 6 pour ramener Aïda Ndiongue chez elle».


Jeudi 28 Mai 2015 - 15:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter