La justice égyptienne demande la peine de mort pour Mohamed Morsi

La cour d’assises du Caire envisage la peine de mort pour l’ex-président égyptien Mohamed Morsi. Elle a en effet déféré son dossier devant le grand Mufti pour prendre l’avis de la charia sur la question. Le jugement sera prononcé le 2 juin.



L’ancien président égyptien, Mohamed Morsi, lors d'un précédent procès au Caire, en avril 2015. Il avait alors écopé de 20 années de prison. (AFP/Ahmed Gomaa/NurPhoto)
L’ancien président égyptien, Mohamed Morsi, lors d'un précédent procès au Caire, en avril 2015. Il avait alors écopé de 20 années de prison. (AFP/Ahmed Gomaa/NurPhoto)

C’est pratiquement toute la direction de la confrérie des Frères musulmans qui pourrait être condamnée à mort le 2 juin par la cour d’assises du Caire. Parmi les éventuels condamnés, il y a le numéro deux de la confrérie Khairat al-Chater mais aussi son guide spirituel le cheikh Youssef al-Qaradawi. En effet, selon la procédure judiciaire égyptienne, le juge doit consulter le grand Mufti avant de prononcer des condamnations à mort.

La Cour de cassation doit trancher

L’avis du Mufti est consultatif et le juge peut ne pas en tenir compte. Par le passé le Mufti a été consulté pour une éventuelle peine de mort pour 1 500 Frères musulmans et près de 300 peines ont effectivement été prononcées. En cas de condamnation à mort, l’ex-président Mohamed Morsi a droit à un nouveau procès devant la cour d’assises et en fin de parcours, ce sera à la Cour de cassation de trancher.

C’est la première fois que l’ex-président Morsi encoure la peine de mort. Il avait été condamné dans un précédent procès à vingt années de prison. Le président turc Erdogan a dénoncé la décision, qui s'assimile selon lui, à un retour à « l'Egypte antique ».


RFI

Samedi 16 Mai 2015 - 16:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter