La légalité de la peine de Karim Wade : la Cour suprême se prononce dans 6 mois

Dans 6 mois, la Cour suprême va se prononcer sur la peine ferme infligée à Karim Wade et Cie. Mais, la saisine de cette haute juridiction qui a, entre autres pour mission de veiller à l’application stricte de la loi, ne va pas revenir sur les amendes et dommages et intérêts. Et cette saisine de la Cour suprême, disqualifie le fils du prédécesseur de Macky Sall de toute grâce présidentielle durant six mois.



C’est dans six mois que l’ancien ministre d’Etat, Karim Wade va connaitre son sort sur le verdict de la CREI. Voir si le Droit a été bien dit dans son procès qui a abouti à une condamnation de six ans ferme et une amende de 138 milliards de F CFA et de dommages et intérêt de 10 milliards de F CFA pour le délit d’enrichissement illicite.
 
Des sources judiciaires, dans les colonnes du journal « L’Observateur », ont levé un coin du voile sur cette saisine qui «disqualifie Karim Wade de toute grâce présidentielle durant 6 mois. Il ne peut plus bénéficier d’une grâce présidentielle à la date du 4 avril prochain, à cause de ce recours».

 Selon ces mêmes sources, cette haute juridiction ne va pas juger les faits. « Elle va voir juste si la loi a été bien appliquée». Mais, ne va pas revenir sur les amendes et les dommages et intérêts.


Samedi 28 Mars 2015 - 12:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter