«La minorité insulte l’Assemblée nationale», (majorité parlementaire)



«La minorité insulte l’Assemblée nationale», (majorité parlementaire)
Le président du groupe parlementaire de la coalition au pouvoir, Benno Bokk Yaakaar (BBY), est d’avis que «la minorité́ parlementaire déshonore son mandat électif». A travers une déclaration, Moustapha Diakhaté est monté au créneau. Ce, pour dire qu’il «y a des élucubrations qui déshonorent leurs auteurs » car «en croyant dénoncer l’installation des bureaux des commissions permanentes sous des qualificatifs injurieux de forfaiture, la minorité ne fait qu’abaisser le mandat électif qu’elle occupe et insulte l’institution parlementaire».  

 
«L’accusation de non-respect du règlement intérieur n’a aucune justification. Comme par le passé, en 2013, 2014 et au cours des dernières législatures, il ne s’agissait point de constitution de commissions permanentes, déjà mises en place depuis le début de la législature en vertu de l’article 24 du règlement intérieur, mais plutôt de renouvellement des bureaux de celles-ci», affirme le responsable de l’APR (Alliance Pour la République, parti présidentiel). Moustapha Diakhaté termine en faisant savoir que «le groupe BBY s’honore d’avoir infligé une défaite retentissante aux tentatives putschistes de blocage du fonctionnement de l’Assemblée nationale par une opposition qui a manifestement tourné le dos à son propre héritage». 


Mercredi 28 Octobre 2015 - 10:54




1.Posté par Leuk le 28/10/2015 17:55
Félicitations aux députés qui se sont élevés contre cette n-ième forfaiture.
Bravo Honorable Député Mme Aïda Mbodj.

NB: le pouvoir actuel a plus intérêt à ce que l'opposition trouve place à l'Assemblée et puisse s'exprimer. Sinon, c'est dans les rues du pays et dans les salles d'assises anticipant la Campagne de 201n.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter