La mort de «maman Gbagbo» à la Une en Côte d'Ivoire

Rentrée dimanche du Ghana où elle était en exil depuis trois ans, Marguerite Gado, mère de Laurent Gbagbo est décédée mercredi à l’âge de 94 ans à Yamoussoukro alors qu’elle était en route pour son village natal de Blouzon. « La vieille » ou « maman Gbagbo », comme elle est surnommée affectueusement, fait la Une de la presse ivoirienne.



La mort de «maman Gbagbo» à la Une en Côte d'Ivoire

Selon les journaux ivoiriens, c’est une femme affaiblie, voire même déprimée, qui a exprimé plusieurs fois la volonté de rejoindre son village natal. Revenue du Ghana où elle était exilée depuis trois ans, c’est mercredi à la mi-journée que la mère de Laurent Gbagbo a quitté Abidjan à bord d’une voiture aménagée pour la circonstance. Mais son périple ne lui aura pas permis d’aller beaucoup plus loin que Yamoussoukro. Victime d’un malaise, il a fallu rapidement rebrousser chemin vers la capitale ivoirienne où elle est finalement décédée.
 

Pourtant, selon le journal Le Temps qui rapporte les propos de sa fille, la nonagénaire avait un bilan de santé satisfaisant. D’autres quotidiens, comme Fraternité Matin, mentionnent que certains membres de la famille de la défunte auraient refusé l’ambulance médicalisée mise à leur disposition par le gouvernement au prétexte que cela n’était pas nécessaire. Outre les versions divergentes et parfois polémiques de la presse nationale, Le Nouveau Courrier s’interroge lui sur la possibilité pour Laurent Gbagbo d’assister aux obsèques de sa mère comme ce fut le cas pour le Congolais Jean-Pierre Bemba  que la CPI avait autorisé par deux fois à se rendre en Belgique pour les funérailles de ses parents. La famille de Marguerite Gado, elle, continue de s’en tenir à une position adoptée depuis le début : il s’agit d’une affaire d’ordre familial et strictement privé.


Rfi.fr

Vendredi 17 Octobre 2014 - 13:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter