La planification familiale pour résoudre 140.000 grossesses non désirées la presse mise en contribution



La planification familiale pour résoudre 140.000 grossesses non désirées la presse mise en contribution
La planification familiale peut permettre d'éviter 140.000 grossesses non désirées, au Sénégal, d'ici à 2015, selon des sources médicales. Elle est la meilleure stratégie pour lutter contre la mortalité maternelle. Avec le taux de couverture de 27 % visé pour la planification familiale, " 140.000 grossesses non désirées au Sénégal peuvent être évitées, d'ici à 2015", a assuré le docteur Chimère Diaw, chef du Bureau planification familiale, au ministère de la Santé et de l'Action sociale.

Dans ces grossesses non désirées, on classe les avortements et les cas d'infanticide. Ainsi, Cinq journalistes de la presse écrite et audiovisuelle ont été primés à l'issue d'un concours lancé en septembre dernier. Leur production a porté sur les questions de population et de développement en général, la planification familiale en particulier.

Le concours "Médias et population" est une initiative de la Coalition de la société civile pour la planification familiale, qui l'a organisé avec le soutien de l'Association des journalistes en santé, population et développement (AJSPD).

Pour la presse écrite, Eugène Kaly du Soleil a remporté le premier prix. Le deuxième est allé à Aly Fall du journal Le quotidien, et le troisième prix à Youssoupha Mine du Populaire.

Mbagnick Diouf d'Oxyjeunes FM est l'auteur de la meilleure production radiophonique. Le deuxième prix radio est allé au journaliste d'Almadina FM, Mamadou Niang.

Le jury du concours, constitué de journalistes et de spécialistes de la santé, a appelé les journalistes à davantage se départir du compte-rendu, afin de mieux mettre en perspective la problématique de la planification familiale.

"Il faut faire des recherches pour arriver à de bonnes productions", a recommandé aux journalistes le directeur du Media Centre de Dakar, Khar Fall, qui est membre du jury.

"Il faut, l'année prochaine, qu'on ait plus d'enquêtes et de dossiers sur la planification familiale", a suggéré Amadou Khoury Kébé d'Intrahealth, une structure membre de la Coalition de la société civile pour la planification familiale.

L'objectif du concours est surtout, selon les organisateurs, de sensibiliser les populations sur ce domaine et d'aider les journalistes à mieux jouer leur mission de relais, en matière de santé de la reproduction.

Avec Aps


Dimanche 25 Mai 2014 - 12:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter