"La politique indépendante et citoyenne est l'avenir du Sénégal", selon le FUSD

Les candidats indépendants mettront fin au vide politique et à la dictature des partis politiques corrompus faisant la pluie et le beau temps sur l'échiquier politique Sénégalais. C'est pour cela qu'ils sont combattu par ce système mafieux. L'heure est à la politique participative. La politique indépendante et citoyenne est l'avenir du Sénégal. Cet exemple sera suivi partout en Afrique grâce au Sénégal car notre peuple est en avance sur sa classe politique et l’a prouvé à maintes reprises.



"La politique indépendante et citoyenne est l'avenir du Sénégal", selon le FUSD
Que peuvent une poignée de politiciens et leurs partisans contre la volonté de tout un peuple décidé à prendre son destin en main et changer les règles du jeu politique pour toujours.
 
Avec les candidats indépendants dans la course le vide politique et la dictature des partis politiques faisant la pluie et le beau temps sur l'échiquier politique Sénégalais verront leur fin . Les citoyens méritent de voter pour des candidats qu'ils connaissent et se choisissent et non des inconnus parachutés sur des listes de partis politiques ou des politiciens de carrière , transhumants professionnels  n'ayant aucune idée des besoins de ceux qu'ils sont supposés représenter . L'heure est à la politique participative. La politique citoyenne et indépendante est l'avenir du Sénégal . Cet exemple sera suivi dans toute l'Afrique car notre peuple est en avance sur sa classe politique. 


Nous sommes à un tournant crucial et notre futur apparaît de plus en plus maussade compte tenu de notre situation économique et sociale . La politique politicienne pratiquée depuis 53 ans au Sénégal a produit des hommes politiques incapables qui ont corrompus les masses , elle a  semée la zizanie dans notre société résultant en une crise des valeurs inimaginable , récompensée la médiocrité et la traîtrise , encouragée la transhumance politique ,  légalisée le vol en faisant de la médiation pénale un outil politique et la régularisation d'un pillage d'état entre politiciens .  En somme cette façon de faire de la politique a mis ce pays notre bien commun  à genoux . Le destin du Sénégal ne doit plus être entre les mains d'hommes ne maîtrisant pas leurs propres destins à titre individuel car prêts à aller à l'encontre de leurs principes et idéaux sans remords juste pour être élus , ce qui est un mauvais signal à notre jeunesse . Pour ceux qui acceptent cette fatalité , baissent  les bras et trouvent normal que des hommes tous devenus milliardaires seulement après s'être engagés en politique composent les listes et choisissent nos députes , nos maires , nos conseillers ruraux et locaux  je dirai juste ceci << numbers don't lie >> les chiffres ne mentent pas.


Le Sénégal est pris en otage par une minorité . Cette minorité pour preuve ne peut accéder au pouvoir qu'au grès d'alliances souterraines faites en secret sur le dos du peuple par un groupe d'hommes assoiffés de pouvoir . Sur une population d'environ 15 millions d'habitants moins de 5 millions se sont inscrits et seulement 2.537.711 voix ont été partagées entre Abdoulaye Wade , Macky Sall , Moustapha Niasse , Tanor Dieng et Idrissa Seck au 1er tour . Une élection présidentielle n'a de sens qu'au 1er tour en Afrique , le 2ème tour n'est rien d'autre que le morcellement des institutions étatiques , un partage de gâteau du fait que les soutiens et ralliements ne cachent rien d'autres que des avidités ministérielles , des promesses de postes d'ambassadeurs , de sièges de députes , des quotas de places de conseillers , des passeports diplomatiques et des mallettes pleines d'argent du contribuable . Les Sénégalais mais surtout les jeunes , ceux militant dans les partis politiques et ceux qui se considèrent comme des indépendants ou apolitiques doivent s'affirmer et prendre leurs destins en main . Il faut exiger la transition générationnelle et pousser tous les dinosaures politiques à la retraite . Pourquoi avoir envoyé Wade à la retraite et garder les autres dans le système . Le refus d'ouvrir le jeu politique à tous les Sénégalais constitue un frein à la démocratie , au développement et surtout est la raison majeure de notre recul constant sur le plan économique , social et surtout politique car pour exister des gens intègrent des partis politiques bien que ne partageant pas leur idéaux . Cette manière de faire la politique est dépassée . Ces dinosaures ont fait leurs temps avec nos grand parents , celui de nos parents , sont entrains de faire le notre mais surtout sont décidés à faire celui de nos enfants en nous imposant ceux parmi lesquels nous devons choisir nos représentants , sachant pertinemment que ces élus sont là pour eux et non pour le peuple.


Le Sénégal ne doit plus prendre en charge leurs trains de vie indécents , leurs maisons extravagantes , leurs bolides de luxe , les hautes études de leurs enfants dans les plus prestigieuses écoles et universités du monde , leurs soins médicaux dans les meilleurs hôpitaux que compte l'Occident , leurs vacances féeriques en famille dans les plus belles stations balnéaires , les pèlerinages à la Mecque année après année  de leurs parents , amis , proches , courtisans et militants . Tous ces avantages sont simplement possibles du fait de ce système que des  formations politiques sans démocratie interne ont mis en place avec pour seul but l'exploitation du peuple par une minorité . Les Sénégalais doivent regarder vers la société civile , les candidats indépendants et la diaspora pour casser ce cycle infernal . Les députés , ministres et dirigeants politiques Sénégalais sont effrontément riches grâce à leur chasse gardée : la politique politicienne et une constitution assurant à n'importe quel président des pouvoirs illimités sans contrôles ni contrepouvoirs valables.

Combien de Sénégalais trouveront normale que les salaires de Barack Obama 400.000 dollars par an ou 200 millions de FCA environ , celui de Joe Biden son vice président 99 millions de FCA par an , Jim Boenher le président de ce qui est l'équivalent de notre assemblée nationale 106 millions de FCA par an , David Cameron premier ministre Britannique 179 millions de FCA  par an , Francois Hollande président Français 165 millions de FCA par an , Angela Merkel chancelière d'Allemagne 152 millions de FCA par an soient tous des salaires largement inférieurs à celui de non pas le chef de l'état mais celui du président de l'assemblée nationale du Sénégal qui avec un salaire mensuel de 20 millions de FCA par mois finit avec 240 millions de FCA par an sans compter sa caisse noire de 600 millions de FCA par an . Quant au chef de l'état avec une caisse noire de 9 milliards de FCA non contrôlable par an , il n'a point besoin de salaire bien qu'il en ait un. 


Nous Sénégalais devons nous nous poser la question à savoir si nous trouvons cela normale au 21ème siècle dans un pays du tiers monde où plus de la moitié de la population vit avec moins de 2 dollars ou 1000 FCA par jour . Aux éternels pessimistes je dirai simplement ceci : Macky Sall en 1999 osait il rêver d'être un jour ministre  et à plus forte raison président de la république du Sénégal en 2012 . Moralité tout  est possible en politique . Pour finir chacun de nous devant sa conscience devra répondre aux générations futures quant au rôle que nous avons tous joué lorsque se déroulait ce viol du futur de nos enfants , le rôle de simple spectateur apolitique ne nous garantira pas notre innocence lors de ce procès.


Le FUSD appelle les Sénégalais à la révolte électorale contre ce système qui doit être déboulonné , nous devons refuser qu'il perdure et exiger du gouvernement l'ouverture aux élections locales de juin aux candidats indépendants pour en finir avec la mafia des partis politiques . S'il y'a une leçon à prendre c'est que le pouvoir en politique commela liberté ça ne se donne pas ça se gagne après une lutte Nelson Mandela nous à légué cette leçon pour la postérité . La mise en touche de ce système y compris les hommes l'ayant fait et la transition générationnelle politique au Sénégal doit commencer des maintenant en 2014 Il y va de notre survie en tant que nation dans ce monde.

Mohamed Touré
Coordonateur du FUSD 


Lundi 6 Janvier 2014 - 10:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter