La présidente de la Commission Santé chante la CMU: «La Couverture Maladie Universelle est une aubaine »

La mairie de Mermoz Sacré-Cœur a abrité ce mardi, une réunion d’installation du Comité d’initiative mutualiste (CIM) pour le lancement de la Couverture Maladie Universelle (CMU) de base à travers les mutuelles de santé.



L’Agence de la CMU compte, ainsi organiser, en rapport avec les maires des différentes communes , des réunions d’installation de ces comités transitaires qui seront formés sur le processus de mise en place  d’une mutuelle de Santé. Ce qui leur permettra de mener des campagne d’information et de sensibilisation auprès des populations pour le recrutement des premiers adhérents à la mutuelle de Santé à implanter dans la zone de couverture identifiée, préparer, l’assemblée générale de la mutuelle de Santé. Mamadou Racine Senghor, secrétaire général de la CMU est revenu sur les axes du plan stratégique de la CMU. Selon lui : « La CMU s’appuie sur le développement des mutuelles de santé. Donc là, on est dans une protection de maladie universelle à base communautaire. Tantôt, j’ai expliqué quand on met en place la couverture  maladie à base communautaire, on vise la collectivité dans toute sa diversité. Si les élus locaux s’impliquent d’avantage, nous pourrons atteindre cet objectif là. Ce que nous attendons des collectivités locales, c’est qu’il y ait dans chaque commune, un mutuel de santé ».
 
Selon la présidente de la Commission Santé, «L’idée de la CMU est une aubaine ». «Nous étions en train de nouer un partenariat avec certains hôpitaux de la place pour pouvoir prendre en charge certaines personnes malade de la commune. Parce que déjà, on a commencé avec les médicaments qu’on offre dans les postes de santé. Avec ça, nous avons pris en charge, les diabétiques, etc. », a déclaré Ndeye Fama Ndiaye. Et d’ajouter: «Nous sommes en train de voir avec le maire et le conseil municipal, comment investir dans les mutuelles de santé et de prendre en charge la plus grande majorité de la population ? Je dis que cela ne finit pas comme le plan Cesam parce que nous avons vu le plan Cesam comment il s’est terminé. Les prestataires n’ont pas été payés,…».  L’accessibilité aux service de santé de base par l’ensemble de la population, est restée une priorité des gouvernements successifs depuis  l’indépendance du Sénégal. De ce fait, l’axe prioritaire de l’agence de la CMU est aujourd’hui la promotion et le développement  des mutuelles de santé dont les cible principales sont les populations du monde rural et du secteur informel.
 




Mardi 13 Octobre 2015 - 13:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter