"La presse (...) doit étendre ses investigations à toutes les instances de décision" selon Latif Coulibaly



Le journaliste écrivain Abdou Latif Coulibaly a appelé ses confrères à l’humilité. Il estime que «le journaliste doit rester humble et se remettre toujours en cause s’il veut progresser dans son métier ».
Le directeur de l’institut supérieur des études de l’information et de communication se prononçait au cours de l’université du ramadan. Il a loué le rôle de la presse qui n’est pas un quatrième pouvoir mais un contre-pouvoir qui doit être en parfaite intelligence avec le peuple. A l’en croire «le peuple n’engage aucun combat sans l’appui et la collaboration de la presse». C’est pourquoi, enseigne-t-il «la presse ne doit pas se borner à critiquer uniquement le pouvoir mais elle doit étendre ses investigations à toutes les instances de décision».

Abdou Latif Coulibaly n’a pas manqué dans son intervention de souligner les problèmes de la presse du Sénégal qui est «concentrée entre les mains de quelques privés qui sont souvent de connivence avec le pouvoir». Dans le même constat, le journaliste a indiqué que face à la mondialisation, le 4e pouvoir «s’est aplati et travaille en parfaite intelligence» avec les 3 autres qui n’ont d’ailleurs «aucune prise» sur le fonctionnement réel de la société.





Charles Thialice SENGHOR

Mardi 31 Août 2010 - 17:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter