La presse en ligne refuse toute ingérence ou tentative de musellement



 

 

A l’initiative du Conseil des Diffuseurs et Editeurs de Presse du Sénégal (CDEPS), le président de la République reçoit ce vendredi soir les responsables des médias dans le cadre d’une cérémonie de présentation de vœux. L’idée a germé lors d’une réunion du CDEPS, le 17 décembre dans les locaux de la chaine 2STV, et à laquelle j’ai pris part. L’initiative a agréé le chef de l’Etat et les Services de la Présidence, d’un commun accord avec le CDEPS, ont organisé la rencontre.

 

L’Association des Editeurs et Professionnels de la Presse en Ligne (APPEL), en tant qu’organisation légalement constituée des médias avait été saisie par téléphone, lorsqu’une première date avait été retenue, avant d’être reportée, par la suite, pour des raisons de calendrier chargé du président de la République.

 

La date du vendredi 17 janvier a été finalement retenue par les Services de la Présidence de la République. A cet effet, j’ai été une fois de plus approché par le bureau du CDEPS, pour m’informer que deux places ont été réservées à PressAfrik. Et c’est à ce niveau qu’il y a eu problème. Car, en tant que président de l’Association de la presse en ligne, j’ai cherché à savoir si les autres sites ont été invités ; et si oui, sur quelle base.

Aussi, je me suis interrogé sur les raisons pour lesquelles l’APPEL n’a pas été saisie directement, comme de coutume, pour que ses différents membres s’organisent en conséquence et trouvent une solution consensuelle au sujet de ceux qui allaient la représenter. Même si c’est une ou deux places qui devaient lui être octroyées ;

 

Le secrétaire général adjoint me fait savoir qu’au départ, 130 invités ont été proposés, mais la salle ne pouvait contenir que 90 personnes et qu’il fallait compresser. Il a cité deux à trois responsables de sites d’information qui ont été saisis. J’ai cherché à savoir le quota qui a été réservé à la presse en ligne. Finalement, il se résout à me passer Madiambal Diagne, président du CDEPS qui a été très discourtois à mon égard.

 

L’Association des Editeurs et Professionnels de la Presse en Ligne (APPEL) a décidé, après de profondes et larges concertations avec tous ses membres, de ne pas participer à la présentation de vœux de la presse au président de la République prévue ce vendredi soir. C’est pour fustiger un manque de considération notoire et un non-respect du parallélisme des formes de la part du président du CDEPS, Madiambal Diagne, initiateur de la cérémonie. Pire, quand on l’a approché pour davantage d’éclairage sur les raisons pour lesquelles surtout il veut choisir au nom de notre organisation, le récidiviste a été très discourtois, très désagréable avec le président de l’APPEL.

 

Convaincue que toutes les Organisations professionnelles de la presse se valent et qu’à l’occasion de ce genre d’initiatives, tout le monde doit être impliqué au même niveau pour éviter tout quiproquo et n’ayant pas cautionné que sur les 90 places prévues, seuls moins de 10 sièges lui ont été réservés, l’APPEL a décidé de décliner l’invitation à lui faite. 

 

Quand l’on parle de cérémonie de présentation de vœu au chef de l’Etat par la presse, tous les Segments de la scène médiatiques devraient être représentés, de manière honorable. Seulement, l’APPEL a constaté, pour s’en désoler, que ce n’est pas la première fois qu’on essaie de la marginaliser ou de l’écarter à l’occasion des rencontres ou de négociations auxquelles est conviée la presse dans son ensemble.

 

Encore une fois, l’APPEL est une Organisation patronale et compte se faire respecter par tous les moyens. N’en déplaise à Monsieur le patron du CDEPS, Madiambal Diagne, qui – et c’est à regretter – ne sait pas qu’il ne saurait parler et agir au nom des membres de la presse en ligne. 

 

 


Le Bureau de l’APPEL

Samedi 18 Janvier 2014 - 10:36




1.Posté par gorgui 10 le 18/01/2014 16:55
DIALLO SEMBLE AVOIR RAISON !!!

2.Posté par Madiambal wawaw le 21/01/2014 11:52
Il faut dire que votre association est caduque .... Pas d'organisation et surtout les gens veulent prendre un monopole .... Madiambal a bien raison de vous envoyer bouler ... Salam de Seneweb était présent, les gens de Leral ont été contacté mais n'ont pas pu venir a cause de leur emploi du temps chargé .... maintenant rester là a vouloir monopoliser cette présidence mais vous savez même que les sites web que vous voulez dire être les représentants ne vous considèrent pas!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter