«La presse mérite que l’on se penche sur son chevet» : Babacar Touré

Le procès de de la presse a été fait hier au Palais de la République. En effet, à l’occasion de la cérémonie de remise annuelle du rapport de 2014 par le Conseil national de régulation de l’audiovisuel, au Président de la République, Babacar Touré a trouvé que la presse Sénégalaise mérite d’être sauvée



«La presse mérite que l’on se penche sur son chevet» : Babacar Touré
«Monsieur le Président, notre presse mérite que l’on se penche sur son chevet», a d’emblée déclaré Babacar Touré. Et le président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel, faisant allusion au projet de Code de la presse de poursuivre : «Le diagnostic est connu, disponible. Des solutions dorment dans les tiroirs parlementaires».

Selon lui, le vote du Code de la presse serait le bienvenu pour redynamiser le secteur surtout pour lui donner un souffle nouveau, car gangréné par un problème lancinant de moyens. Ce qui lui a permis de suggérer la redéfinition de l’aide à la presse qui est «dépassée dans son format actuelle», en l’orientant vers «le financement du secteur des médias pour être enfin utile, efficace à sortir la presse da la petite misère».

Le rapport 2014 a fait état de manquements d’une certaine presse qui ont conduit à 8 mises en demeure. Des plaintes venant «d’autorités étatiques, d’avocats, de représentants du mouvement syndical, de parlementaires», ont aussi été enregistrées durant l’année.

Ousmane Demba Kane

Mercredi 13 Mai 2015 - 10:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter