"La question des milliards gêne le parquet spécial", Karim Wade

Convoqué à la barre pour poser des questions au témoin, Me Patricia Lake Diop, Wade-fils dit avoir aucun commentaire sur la question. Tout ce qui l'intéresse, c'est qu'on parle des 117 milliards de F CFA qui lui sont reprochés. "Je voudrais qu'on me montre ces milliards. Où sont-ils", martèle Karim qui indique que la question semble gêner le parquet spécial. Une attaque qui ne laisse pas de marbre le Procureur spécial, Alioune Ndao et son Substitut, Antoine Félix Diome.



"La question des milliards gêne le parquet spécial", Karim Wade
C’est sans aucun doute le mardi des incidents. Après les avocats de la défense et de la partie civile, les avocats de Karim Wade et ses co-prévenus  et la CREI, le célèbre détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss, entre en scène.  Karim Wade s’en mêle. Wade-fils est appelé à la barre pour apporter la réplique aux dires de Me Patricia Lake Diop. Ce qui ne semble pas intéresser Karim qui veut qu’on lui parle des 117 milliards qui lui sont reprochés.

 
« Non, je n’ai aucune question sinon que je suis poursuivi pour 117 milliards et jusqu’à présent, les sommes dont on parle ne représente que 0,0017 fois le montant du patrimoine. Je voudrais qu’on parle des 117 milliards. Le parquet spécial, montrez-moi les 117 milliards ». « Voulez-vous lui poser des questions », repose le Président Henry Grégoire Diop. « Avec tout le respect que je vous dois, Monsieur le Président, je voudrais qu’on me montre les 117 milliards. J’ai l’impression qu’à chaque fois que nous parlons de milliards, ça gêne. Allons cherchez les milliards », « Voulez-vous qu’on vous interroge sur ces milliards ? », rétorque la Cour. «Je ne répondrai à aucune question tant que Bibo Bourgi ne sera pas là ».


J’ai l’impression que les milliards gênent surtout le parquet spécial », relance Wade-fils. « Si vous voulez qu’on en parle, il n’y aucun problème », redit le Président de la CREI. « Qu’on me montre ces 117 milliards, je vous ai proposé d’aller à Singapour mais tout le monde se cache ». Les libéraux de manifester. « Non mais c’est grave ça », dira le Procureur spécial, très en colère. Karim de snober le Procureur spécial en regagnant sa place. Pour le plus grand plaisir de ses partisans qui applaudissent en scandant son nom. 



Les manifestations interdites dans la salle d’audience, une jeune fille est présentée à la barre pour être jugée. La Cour demande qu’on la mette de côté en attendant que Pape Mamadou Pouye, co-prévenu de Karim Wade ne soit confronté à Me Patricia Lake Diop.  Ce dernier de demander à la notaire, « dans quelle circonstance Karim les avait présenté ? ». «Je ne m’en souviens pas mais c’était dans le bureau de Karim », répond la notaire. Selon le co-prévenu, la notaire est en train de faire de l’ «amalgame». 


Née en 1993 et étudiante en Communication, Houlèye Filomène Dia bénéficiera finalement de la clémence de la Cour après les plaidoiries des avocats de la défense et même du parquet spécial, Alioune Ndao et le Substitut, Antoine Félix Diome qui dira reconnaître en elle une personne "intéressée par le droit". Et c’est en ce sens même que la jeune fille s’"était" déjà "approchée du parquet spécial", précise le Substitut du Procureur spécial. Lors de la constitution des avocats pour l'étudiante, un énième incident est survenu entre Me El Hadji Amadou Sall et le Président de la CREI. C’était bien le mardi des incendies. Que nous réserve l’audience de demain ?


Dans tous les cas, Me Patricia Lake Diop remerciée, ce sera au tour de Victor Kantoussan, proche de Karim, de se présenter à la barre, comme témoin. A suivre ce mercredi.  


Mardi 14 Octobre 2014 - 19:39




1.Posté par Leuk le 15/10/2014 15:49
Les Milliards ! C’est l’essence même de ce procès, et de ce monstre qu’est CREI elle-même.

Les 117 milliards de Singapour, c’est ce sur quoi ils avaient fondé la 2e Mise en Demeure de Karim : la Prolongation.

En somme, les questions soulevées jusque là tournent autour de quelques dizaines millions très en deçà de l’immense montage de milliards qu’on annoncer sur tous les toits du monde.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter