La rébellion au PS : les socialistes ne veulent plus voir Tanor derrière Macky



La rébellion au PS : les socialistes ne veulent plus voir Tanor derrière Macky

Le compagnonnage entre Ousmane Tanor Dieng et le président de la République n’est plus du goût des Socialistes. Ils y voient désormais une marche vers l’anéantissement de leur parti. Ainsi, la rébellion se fait de plus en plus sentir. Entre Ousmane Tanor Dieng, Secrétaire général du Parti socialiste et le président de la République, c’est l’histoire des grands jours.  En effet, les deux hommes sont partis pour un cheminement politique au point que le patron des « Verts » est devenu l’« homme de confiance » de Macky Sall. Secrétaire général du Parti socialiste (Ps) a affirmé que son compagnonnage avec le président de la République ne soufre d’aucunes complications. D’ailleurs Ousmane Tanor Dieng est de tous  les déplacements - à l’intérieur du pays et à l’étranger - du successeur de Wade.

Mais les prises de décision et les discours d’alliance à Macky ont fini par exaspérer plusieurs responsables du Ps. En effet, au sein du Parti socialiste, certains n’arrive plus à reconnaitre leur mentor. Selon des membres du parti, « Tanor Dieng veut tuer le Ps en s’arrimant à un leader aussi impopulaire que Macky. C’est très grave ». Mais en a croire les dissidents qui annoncent le début de la rébellion, « c’est fini, car, nous allons le dénoncer vigoureusement ». Il faut souligner que ce mouvement vient rejoindre la contestation qui remet en cause le maintien de M. Dieng à la tête du Parti socialiste.

Se refusant tout autre forme de commentaire, les dissidents ont aussi affirmé qu’ils « utiliseront une tribune et pas des moindre pour faire passer leurs messages, surtout que leur parti quoiqu’il arrive, aura un candidat à la prochaine présidentielle ». Selon ces membres du Ps, il est hors de question que le plus vielle formation politique du Sénégal devient un Parti « Yobaleema », qui va faire acte d’allégeance au leader arrivé accidentellement au pouvoir.

Ils ont fini leur discours en appelant le Secrétaire général du Parti socialiste à revenir à la raison pour « ne pas tuer un parti qui regorge de responsables, qui potentiellement peuvent faire face à Macky Sall. Khalifa Sall et Aïssata Tall Sall et d’autres sont là et sont des jeunes ».

Ibrahima Badiane

Mardi 10 Décembre 2013 - 13:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter