La sagesse de Niasse et la logique de faire de son Afp et de l'Apr de Macky Sall un seul parti républicain !



La sagesse de Niasse et la logique de faire de son Afp et de l'Apr de Macky Sall un seul parti républicain !

D'un western, je ne sais plus lequel, j'ai retenu une belle phrase. Une formule prononcée par l'acteur principal, à la fin du film, après avoir subi toutes les souffrances face à un homme sans aucun sens de l'humanisme qu'on reconnaît à un bienfaiteur. L'acteur disait : "l'homme sage est celui qui connaît ses limites".


Portant tout son sens dans la real politique, la formule de l'acteur s'applique parfaitement bien à la déclaration de Moustapha Niasse, témoignant au Président Macky Sall toute sa loyauté, dans la résolution ayant sanctionné la réunion du comité directeur de l'Afp, tenue le lundi 10 mars 2014. Une déclaration de sagesse, devrais-je dire. Comme en atteste le propos explicatif du Président Moustapha Niasse :"Macky Sall ne sera pas plus loyal que moi. Je ne peux pas être avec lui (Macky Sall) et vouloir des privilèges. Quiconque sort de l’Afp et défie Macky Sall n’aura pas ma bénédiction encore moins mon soutien. Je ne cautionnerai aucune candidature de l’Afp face à Macky Sall. Combattre Macky Sall, c’est combattre l’Afp".


Pour autant, la déclaration va au-delà de la sagesse d'un grand militant de la République. Elle implique une sincérité qui invite à une double logique à laquelle est arrimé tout mon engagement politique au sein de l'Apr. Celle de ne jamais se servir du pays pour des ambitions personnelles et celle de servir le pays pour une ambition républicaine.


Evidemment, je ne crois point aux alliances politiques. Elles nous divertissent et posent l’éternelle problématique de la cohabitation des politiques. Je crois plutôt et seulement aux alliances républicaines.

A ce propos, la logique n'est certes pas de formaliser dans la précipitation la grande alliance qui interpelle l'Apr de Macky Sall et l'Afp de Moustapha Niasse. Mais la logique est d'aller vers la recomposition des partis dans un contexte où la rationalisation des 200 et quelques formations politiques s'impose.


Cette logique est, par exemple, d'amener l'Apr et l'Afp à être un seul parti. Et pourquoi pas, le Parti Pour la République, si l'on suit bien la sagesse de Moustapha Niasse et la vision de Macky Sall d'inscrire le Sénégal sur la voie de l'émergence !

 

Issa Thioro Gueye, Rufisque.

Mercredi 12 Mars 2014 - 09:51




1.Posté par Deugg Gui le 13/03/2014 21:05
En 2001, c'est ce que Wade avait proposé à l'AFP ce qui a conduit au divorce. Certains cadres de l'AFP avaient estimé que Niasse avait eu tort de laisser à Wade tous les bénéfices de l'alternance : il s'est passé ce qui s'est passé par la suite...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter