La sécheresse fait craindre une crise humanitaire dans le nord du Mali

Plusieurs régions dans le nord du Mali sont affectées par une sécheresse particulièrement sévère. Les paysans sont inquiets et se préparent à faire face à une catastrophe humanitaire.



Dans certaines régions du Mali, la sécheresse est telle, que les vaches n'ont plus de quoi se nourrir. AFP PHOTO/ ISSOUF SANOGO
Dans certaines régions du Mali, la sécheresse est telle, que les vaches n'ont plus de quoi se nourrir. AFP PHOTO/ ISSOUF SANOGO

En plus de la situation sécuritaire précaire, le nord du Mali est actuellement confronté à une crise humanitaire favorisée par la sécheresse. Ce n'est pas la première fois que les régions de Kidal, Gao et Tombouctou sont affectées par la sécheresse, mais elle touche particulièrement sévèrement les éleveurs cette année. La coordination des cadres de l'Azawad, une ONG locale parle de 700 000 têtes de bétail menacées de famine, et appelle à la mobilisation. 

« Toujours pas de pluie dans cette zone essentiellement d'élevage », déplore Ansari Habaye, le président des cadres de l'Azawad.  « Ce retard extrême a mis les éleveurs dans une situation de détresse », explique-t-il. L'homme s'inquiète pour les animaux qui, dit-il, « en sont arrivés à un tel état de détresse alimentaire que tous les matins les bras valides doivent soulever les vaches pour aller chercher de l'herbe dans des pâturages à côté. Ici, il n'y a rien à brouter, ni herbes ni feuilles. »

Cette situation a conduit à une large perte de bétail. La situation est particulièrement grave et exige, selon Ansari Habaye, des réponses adéquates de la part des autorités.

Source : Rfi.fr
 



Samedi 9 Août 2014 - 09:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter