La section féminine de l’UJTL dénonce «une tentative de liquidation physique de Karim »

La commission féminine de l’UJTL (Union des Jeunesses Travaillistes et Libérales) marque son indignation et condamne fermement les événements survenus le mercredi 14 janvier 2015 au palais de justice. Selon ladite commission, « les actes posés par le régime de Macky Machiavel ne sont rien d’autres qu’une tentative de liquidation physique du frère Karim Wade ». Ce, « après l’échec de la torture morale qui lui a été infligée depuis le début de sa détention. Car l’expulsion de Me Amadou Sall, suite aux insultes du juge Henri Grégoire Diop , n’était juste qu’un prétexte sciemment orchestré et muri par ce juge afin d’isoler le frère Karim Meissa Wade et d’affaiblir sa défense ».


«La disculpation de Karim WADE par la totalité des témoins sérieux hormis les rares témoins corrompus a fini par ronger les comploteurs . Comment un juge sérieux et respectueux du droit peut-il se permettre d’insulter en pleine audience un avocat et ne pas s’attendre à une réponse de sa part à la hauteur de l’affront ? Le motif d’expulsion de Me Amadou sall n’a aucun fondement juridique, il frise le ridicule et prouve encore une fois que ce juge qui est sensé appliquer la loi ne sait rien des principes élémentaires du droit. Le juge Henri Grégoire Diop doit savoir qu’il n’est ni Dieu, ni demi- dieu, il est juste le préposé politique de Macky Charlie Sall », tancent les jeunes libéraux qui martèlent : «L’ordre d’atteindre à l’intégrité physique de Karim WADE donné par le juge Henri Grégoire Diop à ce nouvel élément pénitencier d’ intervention ( Epi) spécialement affecté à Reubeus pour exécuter les sales besognes, prouve à suffisance que le régime de Macky Charlie Sall non satisfait d’avoir incarcérer injustement Karim Wade veut l’assassiner. D ‘ailleurs le refus aux soins médicaux adéquates à Karim Wade suites aux blessures graves dues aux actes ignobles de la brute Pape Ndong , atteste une fois de plus le complot d’assassinat.


Ainsi, «suite aux violations flagrantes et permanentes de ses droits le frère Karim WADE vient d’entamer une grève de la faim et nous tenons Machiavel Sall responsable de tout ce qui lui arrivera. Nous dénonçons l’option prise par le régime Macky Charlie Sall, qui est de prendre en otage les détenus politiques en prison en bafouant toutes les règles de droit. Au moment où des personnalités pourtant épinglés par les corps de contrôle de l’Etat sont gracieusement blanchies par Dame Justice par le seul fait d’adhérer à l’APR, d’honnêtes citoyens comme la brave sœur Aida Ndiongue et Aziz Diop restent victime d’acharnement politique leur seul tort reste le refus d’adhérer à l’APR. Les multiples rejets des demandes de liberté provisoire d’Aida Ndiongue malgré son état de santé déclinante confirme la volonté du régime d’assassiner froidement les opposants », tance la commission féminine nationale de l’UJTL qui condamne ces pratiques dignes de l’époque nazie.





Samedi 17 Janvier 2015 - 11:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter