La sécurité des pistes d’aéroport pointée du doigt

Une catastrophe aérienne a été évitée de justesse, samedi, à l’aérodrome du Cap-Skirring, en Casamance dans le sud du Sénégal. Un Airbus de la compagnie Air Méditerranée en provenance de la France a heurté un veau qui errait sur la piste d’atterrissage, à cause d’une brèche au niveau du mur de l’aéroport. Malgré le choc, les pilotes ont réussi à garder le contrôle de l'appareil et éviter la catastrophe.



Cité avion, dans le quartier populaire de Ouakam. Derrière une clôture délabrée, affaissée par endroits, la piste est là, à quelques dizaines de mètres seulement
Cité avion, dans le quartier populaire de Ouakam. Derrière une clôture délabrée, affaissée par endroits, la piste est là, à quelques dizaines de mètres seulement

Selon un spécialiste de l’aviation, cet incident est grave et révèle « les difficultés de sécurisation des alentours des aéroports sénégalais ». Un problème qui n’est pas isolé au Sénégal. En effet près de Dakar un quartier qui se trouve en bout de piste.

Cité avion, dans le quartier populaire de Ouakam. Derrière une clôture délabrée, affaissée par endroits, la piste est là, à quelques dizaines de mètres seulement. Selon le témoignage des habitants, il peut arriver que les chèvres et les moutons aillent brouter l’herbe verte du terrain vague à l’intérieur de l’enceinte de l’aéroport. Et parfois même ce sont les enfants qui franchissent les barrières. « Les barrières ce n’est pas bon. Trop vieilles. Les moutons rentrent ici, les gosses, les petits gosses. Là, ils rentrent. Ce n’est pas bon» raconte un riverain. « Je traverse pour chercher des baies pour manger. Ce n’est pas tout le temps, mais ça peut arriver. Parfois c’est plus rare, mais tu vois de gens qui traversent pour éviter de faire tout le tour », explique un autre.

« Même si aucun incident n’est jamais survenu à Dakar, c’est un problème très sérieux », s’inquiète un expert de l’aviation civile. Oumar Gueye, le ministre sénégalais du Tourisme et des transports aériens, assure que des murs de clôture de trois mètres de haut vont être rapidement construits tout autour de l’aéroport. Le chantier a déjà démarré. Oumar Gueye précise également qu’avec le nouvel aéroport qui doit ouvrir l’an prochain à Diass à 47 km de Dakar, ce type de problème sera définitivement réglé.

Source : Rfi.fr
 



Mercredi 12 Mars 2014 - 02:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter