La terre continue de trembler au Japon alors que les secours sont à pied d’œuvre

Un nouveau séisme a frappé le Japon, et plus particulièrement la région de Tokyo, ce lundi 14 mars 2011 au matin. Une énième réplique après le tremblement de terre et le tsunami de vendredi qui auraient fait plus de 10 000 morts et disparus selon un bilan qui reste provisoire. Plus de 100 000 soldats et secouristes japonais sont déjà sur le terrain pour porter assistance aux victimes et des équipes internationales viennent leur prêter main forte.



La terre continue de trembler au Japon alors que les secours sont à pied d’œuvre
Ce lundi encore, les Tokyoïtes ont pu ressentir un séisme d'une magnitude 5,9 sur l'échelle ouverte de Richter. C'est beaucoup moins fort que le séisme de vendredi, mais c'est suffisant tout de même pour fragiliser des structures déjà mises à mal. Dans la foulée, les autorités avaient lancé une alerte au tsunami qui a été levée quelques heures plus tard.
Plus de 100 000 soldats et secouristes japonais sont désormais mobilisés dans la région sinistrée du nord-est du pays, pour venir en aide aux populations et pour retrouver éventuellement encore des survivants. La situation sur place est pour le moins compliquée, du fait de l'absence d'électricité, d'essence, de nourriture et surtout d'eau potable.

Les secours étrangers s’organisent

Les secours étrangers arrivent aussi dans le pays. Une équipe de sauveteurs de la Sécurité civile française est partie de l’aéroport parisien de Roissy-Charles de Gaulle en direction de Tokyo. L’équipe, composée d’une centaine de personnes et de 14 tonnes de matériel, espère arriver à Tokyo ce lundi et commencer sa mission de secours dès le lendemain.

Les Etats-Unis ont aussi dépêché une équipe d'assistance. Près de 140 secouristes américains sont arrivés dans le nord du pays tôt lundi matin. L’Australie, pour sa part, a envoyé des équipes de recherche, aidées de chiens, pour fouiller les décombres. Et le pays se dit prêt a envoyer des équipes médicales afin de monter des hôpitaux d’urgence dans la région touchée par la catastrophe. Pareil pour Taiwan, la Chine, l'Afrique du sud et de nombreux autres pays.

Le bilan s’alourdit d’heure en heure

Trois jours après le puissant séisme et le tsunami, près de 2 000 corps ont été découverts ce lundi sur deux rivages de la préfecture de Miyagi dans le nord-est du Japon.
Le dernier bilan officiel s'élève à 1 600 morts mais il devrait s'alourdir considérablement. On est en effet toujours sans nouvelles de 10 000 personnes dans la région de Miyagi.


Rfi

Lundi 14 Mars 2011 - 10:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter