La tragédie de Diamaguène: un père et ses deux filles asphyxiés

La Famille de Antonas Ndiaye est tué par une explosion de gaz à la Cité Millionnaire de Diamaguène.



Emilie Sarr, l’épouse du défunt et mère des deux filles mortes, explique le drame : « J’étais partie me tresser le jour du drame, le 14 mai dernier. A mon retour, on m'a dit qu’une explosion de gaz avait brûlé grièvement cinq membres de ma famille dont mon mari et mes trois enfants. D’après ce qu’on m’a raconté, ils se trouvaient dans la cour de la maison au moment de l’accident. Ainsi Odette, née en 2001, aurait senti l’odeur du gaz venant de la cuisine.


Elle s’en serait ouverte à Elisabeth née en 1993. Elisabeth a informé son père qui est allé  voir. C’est à ce moment que le gaz a explosé les emportant tous. En les projetant dehors. On les a ensuite acheminés vers l’hôpital de Pikine. Mon mari est décédé le lundi. Quand on est allé l’enterrer à Palmarin, à côté de Joal, au retour Odette a rendu l’âme. Et quand nous nous préparons à aller l’enterrer au cimetière de Saint Lazare, Elisabeth est, elle aussi morte », s’est-t-elle confiée au Témoin.

 
Elle ajoute: «Mon seul réconfort dans ce drame effroyable, c’est que leur frère, Jean Paul Ndiaye, qui est né en 2005, se porte bien actuellement. Il est toujours à l’hôpital de Pikine ». Informé de la situation, le commissaire Sarr, chef du poste de police de Sicap-Mbao, a pris les choses en mains et ouvert une enquête. 

Ibrahima Mansaly

Mardi 26 Mai 2015 - 10:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter