La traque s’accélère : les leaders du PDS dans le viseur



La traque s’accélère : les leaders du PDS dans le viseur
Après Karim Wade dont le jugement est prévu en juin, les autorités judiciaires « pressent le pas » dans le cadre de traque des biens supposés mal acquis. Les tenants du pouvoir ne veulent plus laisser de répit aux responsables du Pds. Oumar Sarr, Samuel Sarr, Ousmane Ngom, et Madické Niang concernés par cette procédure auront fort à faire avec la justice.

Ces personnalités de l'ancien régime ont été citées par le Procureur pécial de la Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite (CREI), comme faisant partie des huit pontes accusés de s'être enrichis de façon indue. Et jusqu'ici, Oumar Sarr et compagnie sont interdits de voyager et « strictement surveillés ».

Ils sont toujours dans le collimateur de la Crei même si cette dernière ne leur a pas encore délivré des mises en demeure. Selon les sources judiciaires, « dans les prochains jours, il y aura des développements de taille dans leur dossier respectif ». Se sera la même situation sur le cas Sindiély Wade, du nom de la fille de l'ex-président de la République.


Vendredi 2 Mai 2014 - 13:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter